Un lundi de congé non prévu pour deux écoles de Valleyfield

(Jean-Pierre Major) – Il y a eu beaucoup d’actions aujourd’hui du côté des deux écoles de la Commission scolaire de la Vallée-des-Tisserands. À l’école secondaire Baie-Saint-François et à son annexe du Centre de Formation professionnelle de la Pointe-du-Lac, il y a eu une alerte au colis suspect qui a forcé l’évacuation de près de 1 600 élèves. Heureusement le colis était inoffensif.

J’ai pu constater la grande efficacité du Plan des mesures d’urgence de l’école Baie Saint-François. L’équipe du directeur Sylvain Leblanc n’a pas hésité devant la présence et le style du colis suspect dans les toilettes des garçons. À 09 h 45 on a pris aucune chance et on a évacué, en appelant sur le champ le transport scolaire. Tout s’est déroulé rapidement et dans le calme.

Le Centre Nouvel Envol au coin des rues St-Charles et Dufferin à l’endroit choisi pour y reconduire les jeunes en attendant que les parents puissent venir les chercher. Pour ceux dont ce sera impossible, il y aura du transport scolaire en fin de journée.

Pendant ce temps, la Sûreté du Québec du poste de la MRC Beauharnois-Salaberry a érigé un périmètre de sécurité et contacté les artificiers.

Ces derniers sont arrivés un peu avant midi. Après avoir revêtu son uniforme très particulier, un des artificiers est entré pour prendre une radiographie du colis. On a rapidement statué sur la nature inoffensive du colis suspect. L’artificier est donc retourné dans l’école avec des enquêteurs et  d’autres artificiers.

Vers 13 h 30, on a donc levé le périmètre de sécurité. Le colis sera transporté au Centre Parthenais afin de dénicher des indices pour remonter à un ou des suspects de ce canular.

Au cours des prochaines heures, il y aura différentes rencontres entre les directeurs Sylvain Leblanc de l’école Baie St-François et François Vaudrin du Centre de formation professionnelle Pointe-du-Lac, leurs adjoints, ainsi que des gens du CLSC Beauharnois-Salaberry.

On souhaite orchestrer un retour dans l’ordre.

Les élèves et les enseignants auront à récupérer leur manteau et effets personnels. Il y aura aussi demain matin un suivi avec les élèves lors du premier cour.

Un canular qui a déplacé beaucoup de monde, pas seulement les élèves, les professeurs, les transporteurs scolaires, les parents, mais aussi les premiers répondants, les artificiers et enquêteurs de Montréal ainsi que les médias.

– Fermeture de l’école Edgar-Hébert pour manque d’eau potable –

L’autre école de la Commission scolaire Vallée-des-Tisserands où il y a eu un congé additionnel est Edgar-Hébert, également à Salaberry-de-Valleyfield. À cet endroit, c’est une panne d’alimentation en eau potable, qui a forcé la direction à donner congé aux élèves vers 11 h 30.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Éducation, Nouvelles générales, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture temporaire de tronçons de la piste cyclable du Parc régional Fermeture temporaire de tronçons de la piste cyclable du Parc régional
L’équipe du CLD de la MRC de Beauharnois-Salaberry s’agrandit L’équipe du CLD de la MRC de Beauharnois-Salaberry s’agrandit
Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché Valtech recrute : Applicateur de ciment recherché
Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local Bienvenue chez vous : un succès mettant en lumière l’achat local
Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC Une première femme remporte le Prix Reynald-Piché de la MRC

Une réponse à "Un lundi de congé non prévu pour deux écoles de Valleyfield"

  1. Marie dit :

    Rapidement, c’est encore un grand mot.
    1h au grand vent et un rhume gratuit pour une journée de congé.

    Mais au moins, personne n’est blessé !

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.