Conférence régionale des élus (CRÉ) – Le gouvernement Charest abandonne les régions ?

(Jean-Pierre Major) – INFOSuroit.com vous en a parlé brièvement le weekend dernier sur les médias sociaux. Il y a eu vendredi dernier à l’Hôtel Plaza de Salaberry-de-Valleyfield une réunion du conseil d’administration de la Conférence régionale des élus (CRÉ) Vallée-du-Haut-Saint-Laurent et l’on a annoncé des coupures budgétaires importantes.

De toutes les régions du Québec, la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent est celle qui subit la plus importante ponction budgétaire, absorbant à elle seule 15 % des compressions imposées à l’ensemble des 21 “CRÉ” du Québec.

« Je doute que le ministre ait obtenu de ses fonctionnaires toute l’information nécessaire à la prise de décision.  En décidant de  sabrer unilatéralement tous les surplus des CRÉ, il n’a pas tenu compte de la particularité de notre région, de notre modèle unique de développement régional et des engagements financiers que nous avons pris envers plusieurs promoteurs depuis avril dernier. Sans compter que nous sommes la région qui reçoit le moins du fonds de développement régional au Québec », explique Yves Daoust, président de la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

Le Conseil d’administration de la CRÉ a donc mandaté son président et les membres de son comité exécutif afin de représenter l’organisme auprès du ministre Lessard et ainsi rectifier l’information sur laquelle il se basait en rendant sa décision.

Plusieurs élus se sont d’ailleurs montrés étonnés de la façon cavalière et injuste utilisée pour sabrer dans le budget de la CRÉ, surtout après huit mois d’entamés dans l’année en cours.

Au cours des premières années de son existence, la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent a accumulé des surplus de l’ordre de 3,4 millions de dollars.  Les administrateurs ont adopté une gestion prudente  des fonds publics, dans le but d’appuyer des projets structurants pour la région afin d’éviter de saupoudrer ses fonds à des projets dont les résultats seraient plus qu’incertains. « Nous sommes très déçus des coupures dont nous sommes victimes.  Nous avons géré en bon père de famille et maintenant qu’on a identifié les projets les plus porteurs pour notre région, on apprend que les fonds nous sont retirés. Mais tout n’est pas joué encore », conclut Yves Daoust.

-Ici et ailleurs au Québec-

Le gouvernement du Québec souhaite récupérer 35 millions de dollars en réduisant les budgets des Conférences régionales des élus (CRÉ). Supposément pour atteindre l’équilibre budgétaire, Québec pige également 25 millions de dollars dans les surplus accumulés des 21 Conférences régionales des élus et cela de façon rétroactive à avril dernier !

Pour la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent c’est, grosso modo, 4 millions de dollars sur deux ans que “perd” l’organisme pour appuyer des projets sur les territoires des MRC Beauharnois-Salaberry, Haut-St-Laurent, Jardins-de-Napierville, Roussillon et Vaudreuil-Soulanges !

Pour la CRÉ du Bas-Saint-Laurent, cette coupure représente annuellement 716 000 $, soit près de 25 % de son budget. En Abitibi-Témiscamingue, cela représente une réduction de 700 000 $ du budget annuel de 3,2 millions de dollars. Pour la CRÉ Mauricie c’est 1,85 millions sur un budget de 2,85 millions $ !

Et tout ces montants ne tiennent pas compte des surplus accumulés par ces CRÉ pour les différents programmes mis de l’avant pour stimuler les régions, que ce soit au niveau de la culture, de la jeunesse, des ressources naturelles, des aînés ou autres.

Le gouvernement de Jean Charest semble délaisser les régions par cette mesure. Un peu partout à travers la province, les élus membres des “CRÉ” commencent à se questionner sur les réelles intentions des libéraux en ce qui concerne l’appui aux régions. Plusieurs élus souhaitent même exiger des éclaircissements. Est-ce que l’on veut oui ou non appuyer des projets en région ? C’était pourtant un des points forts des promesses des libéraux.

À ce sujet Radio-Canada rapportait avant hier que la réduction du budget des Conférences régionales des élus est critiquée par le porte-parole de l’opposition officielle en matière d’affaires municipales, Daniel Ratthé. « Je trouve ça quand même très étonnant pour un parti qui se prétend le parti des régions qu’on vienne amputer un budget très important au niveau des CRÉ. Je pense que ça va avoir des impacts assez graves », croit-il.

En Mauricie, la journaliste Louise Plante du quotidien Le Nouvelliste signe l’article CRÉ Mauricie : Julie Boulet admet qu’il faut une analyse. Dans ce “papier”, la ministre de l’emploi et de la solidarité sociale et responsable de la Mauricie, Julie Boulet (photo) se demande pourquoi le surplus de la CRÉ est si élevé, est-ce parce qu’il manque de projets porteurs pour la région, est-ce que la publicité des différents projets est suffisante ? La ministre ajoute “On sait qu’on a en Mauricie un déficit en termes de structures entrepreneuriales et qu’il y a du travail à faire à ce niveau-là.”

Quoi qu’il en soit, la problématique est spéciale. Il faut réaliser que c’est le gouvernement du Québec qui a mis sur pied une nouvelle structure qu’il a appelé les Conférences régionales des élus en 2004. L’objectif : dynamiser et stimuler les régions.

Actuellement, Québec semble manquer de vision à long terme. Après quelques années, on manque de patience, on ne voit pas les résultats, alors on coupe.

Si on laisse faire le gouvernement, la solution budgétaire “rapide” sera toujours privilégiée. Au lieu d’appuyer le développement économique dans une perspective à long terme qui sera utile aux régions, on “misera” sur un ou deux nouveaux casinos, du jeux en ligne, des partenariat-public-privé à des “amis” et des augmentations de taxes et de frais.

Je suis tanné de l’improvisation de nos gouvernements. Il faut nous impliquer pour changer les choses. Oui cela demande un effort, mais c’est l’avenir de notre société qui est en jeu.

Développement durable VS gaz de schiste, Éthique VS favoritisme dans le milieux des garderies et de la construction, Appuis des régions VS coupures dans les “CRÉ”.

Monsieur Charest vous vouliez les deux mains sur le volant, mais savez-vous où vous allez ?


Share
Posté dans: Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Emploi : Intervenant chargé de projets jeunesse au CJE Beauharnois-Salaberry Emploi : Intervenant chargé de projets jeunesse au CJE Beauharnois-Salaberry
Emploi : Chef de division – Loisirs et Événementiel à Beauharnois Emploi : Chef de division – Loisirs et Événementiel à Beauharnois
Les Concerts intimes 2020-2021 présentés à la Factrie Les Concerts intimes 2020-2021 présentés à la Factrie
L’artiste coteaulacoise Meghan Oak lance son premier EP L’artiste coteaulacoise Meghan Oak lance son premier EP
Emploi : préposé à la bibliothèque de Sainte-Martine Emploi : préposé à la bibliothèque de Sainte-Martine

Une réponse à "Conférence régionale des élus (CRÉ) – Le gouvernement Charest abandonne les régions ?"

  1. Airelle Major dit :

    Les Libéraux n’ont aucun intérêt à voir les régions se développer puisque les compagnies gazières et pétrolières s’apprêtent à les assaillir. Les régions devraient donc – logiquement – se vider. Pourquoi investir? Ils ne cherchent même plus à faire semblant de s’en préoccuper.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.