Chute mortelle d’un ferblantier à Sainte-Madeleine de Rigaud : la CSST dépose son rapport d’enquête

(Source D. Girard) – Rappelons qu’au Québec, en 2009, six travailleurs de la construction sont décédés à la suite d’une chute de hauteur. Dans le Suroît et plus spécifiquement dans Soulanges, M. Michael Funchion est décédé le 28 mai 2010 après avoir fait une chute libre d’environ 7,2 mètres.  

La gestion inadéquate de la santé et de la sécurité à l’égard des travaux en hauteur est en cause.

Rappel des événements

M. Michael Funchion est propriétaire de l’entreprise A-I Toiture à vie. À ce titre, il est engagé pour retirer le vieux recouvrement d’une toiture en bardeaux d’asphalte pour le remplacer par un recouvrement de type métallique.

Le jour de l’accident, M. Michael Funchion se trouve sur le toit du bâtiment résidentiel de type cottage et il y installe une membrane imperméabilisante en bordure de la toiture avant.  Il perd pied, fait une chute libre d’une hauteur d’environ 7.2 mètres et s’écrase sur la surface asphaltée du stationnement de la résidence.  

Constatations de la CSST

L’enquête a permis à la CSST de retenir deux causes pour expliquer l’accident :

  • la chute libre du travailleur s’est poursuivie jusqu’au sol puisqu’aucune mesure de protection contre les chutes de hauteur n’est présente;
  • la planification des travaux est déficiente en ce qu’elle ne tient pas compte du fait que les travaux sont exécutés à plus de 3 mètres du sol.

La CSST exige une méthode de travail sécuritaire

La CSST a exigé du nouvel employeur qui a repris les travaux qu’il mette en place une méthode sécuritaire pour les réaliser.

Mesures de prévention

Lors de travaux en hauteur, la CSST rappelle que des moyens efficaces, tels que le garde-corps, un appareil de levage de travailleurs, un harnais de sécurité avec absorbeur d’énergie évitent des conséquences dramatiques aux travailleurs.  Tous ces équipements doivent être en bonne condition et respecter les normes en vigueur.

De plus, il est important d’établir une planification des travaux pour faire en sorte que leur exécution sera sécuritaire.  La planification des travaux débute par une analyse pour détecter les dangers lors des différentes étapes.  Cette analyse doit considérer l’ensemble des paramètres tels que: la géométrie du bâtiment, l’aménagement des lieux, l’encombrement au sol et dans les airs, les exigences d’installation des équipements, leurs limites d’utilisation et les variations de ces paramètres au cours des travaux.  Le résultat de cette analyse permettra de choisir les équipements appropriés et les méthodes de travail pour s’assurer d’une exécution en toute sécurité.

Sur les chantiers : Tout faire pour qu’il n’arrive rien!

Au Québec, le secteur de la construction demeure l’un des plus touchés par les accidents et les maladies du travail.  Pourtant, ces lésions professionnelles peuvent être évitées par une gestion permanente de la santé et de la sécurité sur les chantiers.  Pour ce faire, l’employeur, le maître d’œuvre et les travailleurs doivent faire équipe et participer à l’identification et au contrôle des dangers.  Bref, il faut Tout faire pour qu’il n’arrive rien!

Depuis plus de 13 ans, la CSST met en œuvre un Plan d’action construction qui comporte une politique de tolérance zéro en ce qui concerne les dangers liés, entre autres, aux chutes de hauteur. Le site Web de l’organisme livre des informations supplémentaires sur le plan d’action construction mené par la CSST.


Share
Posté dans: Communautaire, Nouvelles générales, Santé, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Une maison des aînés et alternative verra aussi le jour à Châteauguay Une maison des aînés et alternative verra aussi le jour à Châteauguay
L’art et la culture au cœur du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges L’art et la culture au cœur du futur hôpital de Vaudreuil-Soulanges
Formation en aménagements paysagers revue au CFP des Moissons-et-Pointe-du-Lac Formation en aménagements paysagers revue au CFP des Moissons-et-Pointe-du-Lac
Le CSSVT accueille plus de 200 futurs préposés aux bénéficiaires Le CSSVT accueille plus de 200 futurs préposés aux bénéficiaires
Mention d’honneur pour une enseignante du Collège de Valleyfield Mention d’honneur pour une enseignante du Collège de Valleyfield

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.