Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Bilan An 2 du CISSSMO : donner tout son sens au mot intégré

CISSSMO assemblee nov2017 PDG PDGA president CA et plus Photo INFOSuroit

Les membres du comité de direction qui sont intervenus lors de l’assemblée : Yves Masse, président-directeur général, Céline Rouleau, présidente-directrice générale adjointe, Claude Jolin, président du conseil d’administration, Alexandrine Côté, commissaire aux plaintes et à la qualité des services, Michelle Harvey, directrice générale adjointe aux programmes de soutien, administration et performance et Martin Larose, directeur des ressources financières

(Jean-Pierre Major) – Le bilan de l’an 2 du Centre intégré de santé et des services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSMO) a été présenté lors de l’assemblée publique annuelle le 22 novembre à Salaberry-de-Valleyfield. Un ordre du jour chargé avec les faits saillants de la dernière année au niveau de la gestion, un sommaire du rapport financier 2016-2017, les défis et priorités à venir et même une table ronde sur le trouble du spectre de l’autisme (TSA) avec différents intervenants qui travaillent auprès des enfants et des familles.

Donner tout son sens au mot «intégré»

Le président-directeur général du CISSS de la Montérégie-Ouest Yves Masse a souligné que la 2e année d’existence du CISSS a permis de donner tout son sens au mot «intégré». Intégrer 8 850 employés, 560 médecins répartis dans 129 installations a été le défi de l’an 2. Les directions se sont interrogées sur ce qui pouvait être fait pour simplifier l’accès, accroître l’efficience et améliorer la fluidité pour la population étaient au coeur des préoccupations.

assemblee CISSSMO 22nov2017 presentation YvesMasse Photo INFOSuroitParmi les réalisations de la dernière année, M. Masse a mentionné plusieurs éléments, dont un choix censé pour la population de Beauharnois, soit la réorientation des ambulances en provenance du secteur de Beauharnois vers l’Hôpital Anna-Laberge. Un partage plus équitable du nombre d’ambulances entre les hôpitaux Anna-Laberge (Châteauguay) et du Suroît (Salaberry-de-Valleyfield) a ainsi été mis en place.

YvesMasse PDG CISSSMO nov2017 Photo INFOSuroitUn autre des faits saillants de 2016-2017 est l’optimisation du bloc opératoire de l’Hôpital Barrie Memorial à Ormstown et une utilisation plus globale du parc d’équipements du CISSSMO (scan, échographie cardiaque, imagerie médicale, etc.) de tous les établissements afin de réduire le délai d’attente. Pour aider les urgences, 19 lits de courte durée ont été ajoutés à l’Hôpital du Suroît et 12 à l’Hôpital Anna-Laberge. 22 professionnels en soutien à domicile ont aussi été embauchés ce qui a permis d’améliorer l’accès et l’intensité des services pour les clientèles en perte d’autonomie.

Toujours en ce qui concerne les faits saillants de la dernière année, M. Masse a parlé de la diminution du délai moyen pour offrir un service spécialisé chez les enfants ayant un trouble du spectre de l’autisme de moins de 5 ans, toutes priorités confondues. De plus de 200 jours en 2016, le délai est passé à 140 jours en mars 2017 et avoisine les 83 jours actuellement.

Yves Masse s’est dit très fier des gains significatifs de la dernière année. Ces patrons doivent aussi être fiers, puisque M. Jolin, le président du conseil d’administration, a mentionné qu’il recommanderait le renouvellement du mandat de M. Masse à la direction du CISSS au printemps prochain.

Pour une vision commune et intégrée

Celine Rouleau PDGA du CISSSMO 22nov2017 Photo INFOSuroit

Céline Rouleau, présidente-directrice générale adjointe du CISSS de la Montérégie-Ouest

La présidente-directrice générale adjointe Céline Rouleau et la directrice générale adjointe aux programmes soutien, administration et performance Michelle Harvey sont venues parler des défis et priorités pour la prochaine année.

Le CISSS de la Montérégie-Ouest s’est doté de 17 grands objectifs découlant de 6 grands axes. À ces derniers, sont rattachés dans chaque direction des projets et des moyens concrets qui guideront les actions tout au long de l’année. Parmi les plus importants, notons la réduction du temps d’attente à l’urgence, l’amélioration de l’accès aux soins et aux services de 1re ligne, mise en place de mesures facilitant le développement optimal et la participation sociale des enfants et des jeunes adultes ayant une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme (TSA), ainsi que la mobilisation du personnel.

TSA : une mobilisation au bénéfice des enfants

Participants table ronde TSA assemblee CISSSMO 22nov2017 Photo INFOSuroitLa deuxième portion de l’assemblée publique du 22 novembre était une table ronde sur le trouble du spectre de l’autisme (TSA) avec cinq intervenants : Claude Bouchard, directeur des programmes Déficiences, CISSS de la Montérégie-Ouest; Élodie Bergeron, coordonnatrice des programmes spécialisés en déficience intellectuelle, trouble du spectre de l’autisme, déficience motrice et déficience du langage 0-6 ans, CISSSMO; Sophie Plaisance, responsable du développement des services, Autisme Montérégie; Caroline Bouffard, coordonnatrice – programme spécialisé TSA 7 ans et plus, CISSSMO; et Annie Couture, coordonnatrice des services spécifiques (déficience intellectuelle-TSA-déficience physique), CISSSMO.

La Montérégie se classe au premier rang en matière de prévalence des troubles du spectre de l’autisme (TSA) chez les enfants et cette prévalence s’accroît en moyenne de 22 % par année depuis l’an 2000.

 SPlaisance CBouffard et CBouchard table ronde TSA CISSSMO nov2017 photo INFOSuroitC’est dans ce contexte que la table ronde réunissant des représentants de la Direction des programmes Déficiences du CISSS de la Montérégie-Ouest et du milieu communautaire s’est tenue lors de l’assemblée publique annuelle. Les cinq intervenants ont parlé des services offerts aux enfants ayant un TSA et à leur famille. Ils ont aussi rappelé l’importance de l’implication de l’ensemble des partenaires autour des enfants aux prises avec un trouble du spectre de l’autisme. Même si les besoins changent selon les années et l’âge des enfants, les intervenants ont aussi souligné l’importance de l’implication des parents tout au long de la démarche.

De plus, M. Bouchard a rappelé une bonne nouvelle du printemps dernier, soit un investissement de 4,3 millions de dollars récurrents et 1,5 M$ non récurrent a été annoncé en mars dernier par la ministre Lucie Charlebois afin de mieux soutenir les personnes ayant un TSA ainsi que leur famille dans la région de la Montérégie. Ces investissements ont notamment permis au CISSSMO de faire l’embauche de 46 éducateurs spécialisés et professionnels supplémentaires afin d’aider un plus grand nombre d’enfants et d’offrir plus de services à la clientèle adulte.

Une brève vidéo a également été présentée et INFOSuroit.com l’a intégré ici afin que les intéressés puissent la partager :

_______________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Santé, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Marché d’artisans et appui à la Fondation de l’Hôpital du Suroît Marché d’artisans et appui à la Fondation de l’Hôpital du Suroît
La commission scolaire est à la recherche de relève La commission scolaire est à la recherche de relève
Chambre de commerce : Déjeuner des lauréats et Dîner-conférence du nouveau maire Chambre de commerce : Déjeuner des lauréats et Dîner-conférence du nouveau maire
Nouvel-Envol : 3 centres de formation aux adultes à découvrir Nouvel-Envol : 3 centres de formation aux adultes à découvrir

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.