Beauharnois en faveur d’une Coopérative de santé à 83 %

sante-infirmiere-stetoscope-tablette-elctronique-Photo-CPALe sondage réalisé par la Ville de Beauharnois au sujet de l’implantation d’une Coopérative de santé dans le centre-ville de la municipalité révèle que plus de 83 % des répondants sont favorables à l’idée. Au total, 510 personnes ont été sondées du 9 juin au 11 juillet dernier.

Une mobilisation significative du milieu

Claude Haineault, le maire de Beauharnois, est très heureux de la mobilisation citoyenne dans ce dossier : « Les gens en avaient beaucoup à dire et notre devoir était de les écouter. Le message est clair : les citoyens sont en faveur de l’implantation d’une coopérative de santé à Beauharnois. Qui plus est, les informations recueillies seront très pertinentes pour la suite des choses. À titre d’exemple, les répondants pouvaient identifier quels services ils voudraient bénéficier au sein d’une coopérative de santé. Cela nous permettra de travailler un projet adapté aux besoins et aux priorités du milieu.»

Des résultats «qui parlent»

Parmi les 510 répondants, une forte majorité a déclaré être en faveur du projet de coopérative de santé. Les soins infirmiers, les médecins omnipraticiens, la dermatologie, la physiothérapie, de même que les services de nutritionniste ont été parmi les réponses les plus populaires à la question « quels services aimeriez-vous bénéficier au sein de la coopérative de santé?».

Près de 80 % des répondants ont affirmé accepter être prêts à débourser un certain montant pour devenir membre de la coopérative (près de 70 % d’entre eux précisaient pouvoir débourser entre 50 $ et 150 $ annuellement). Dans la section commentaires, certains ont proposé d’offrir des tarifs familiaux, idée pertinente qui sera retenue pour analyse. Ajoutons qu’il est également envisagé d’assurer une accessibilité pour les ménages à faibles revenus.

La cotisation pour les membres

En lien avec la tarification, la Ville de Beauharnois tient à rappeler que la cotisation permet d’avoir des avantages sur les services connexes du médecin. Par exemple, avoir un pourcentage de rabais chez d’éventuels partenaires qui pourraient être affiliés à la coopérative (dentiste, optométriste, psychologue, massothérapeute, etc.). Ainsi, advenant le cas qu’un non-membre se présente, on ne pourra le refuser à voir un médecin.

La mise sur pied d’une coopérative de santé repose en partie sur les cotisations des membres et c’est pour cette raison que des avantages leur sont offerts. À ce sujet, la ville assure que l’implantation potentielle d’une coopérative de santé à Beauharnois sera réalisée dans le respect du cadre de référence de la FCSDSQ et de la Charte de la CDR de la Montérégie. À plus forte raison, la Ville pourrait voir à être soutenue par la Fédération afin de s’assurer que tout est conforme.

Quelques faits saillants sur les services offerts par le CSSS du Suroît

Parmi les faits saillants du sondage en ce qui a trait aux services médicaux présents à Beauharnois, près de 60 % des répondants ont un médecin de famille. Par ailleurs, l’accessibilité à un médecin semble insatisfaisante pour environ 70 % des répondants. Ajoutons que 70 % des citoyens ayant répondu au sondage estiment que le personnel est courtois au CLSC de Beauharnois.

Francois_Therrien-directeur-general-du-CSSS-du-Suroit-a-Valleyfield-Photo-INFOSuroit_comQuant au directeur général du CSSS du Suroît, monsieur François Therrien, il se dit enthousiaste de poursuivre les travaux avec la municipalité : « Le CSSS du Suroît continuera d’être un fier collaborateur dans ce projet et nous poursuivrons nos démarches dans le but de recruter une infirmière praticienne spécialisée au CLSC d’ici 2015-2016. Cette solution permettra de soutenir la pratique médicale des quatre médecins et ainsi, d’améliorer l’accessibilité aux services médicaux offerts», conclut-il.

Notons que plusieurs démarches ont été réalisées récemment pour répondre aux besoins de la population au CLSC dont l’ajout du service de prise de rendez-vous téléphonique Bonjour-Santé, l’installation de bancs extérieurs pour améliorer le confort des usagers, de même que l’ajout de disponibilités pour certains services psychosociaux.

Prochaines étapes

Le comité de travail, composé de représentants de la Ville de Beauharnois, du CSSS du Suroît et du Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry poursuivra les démarches nécessaires au cheminement du projet. La population sera conviée à un autre rendez-vous à l’automne. À ce moment, la ville exposera l’avancement des travaux et les prochaines étapes pour permettre la mise sur pied d’une coopérative de santé.

Rappelons que le 9 juin dernier, plus de 200 citoyens de Beauharnois se sont réunis à l’auditorium de l’école secondaire des Patriotes-de-Beauharnois, lors d’une soirée d’information, à l’invitation du maire Claude Haineault et de François Therrien. Il a été notamment question des solutions envisagées pour améliorer l’offre de soins et de services de santé à Beauharnois. C’est aussi lors de cet événement que le sondage a été lancé auprès de la population.

______________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Santé Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Emploi : Réceptionniste et assistant aux communications Emploi : Réceptionniste et assistant aux communications
La 4e édition du Festival Zéro déchet entièrement en ligne La 4e édition du Festival Zéro déchet entièrement en ligne
Le CLD de Beauharnois-Salaberry déplore la fermeture de Rio Tinto Alcan à Beauharnois Le CLD de Beauharnois-Salaberry déplore la fermeture de Rio Tinto Alcan à Beauharnois
Halloween – une soirée ciné-parc à l’aréna André-Richard de Beauharnois Halloween – une soirée ciné-parc à l’aréna André-Richard de Beauharnois
Claude DeBellefeuille : un an après l’élection de 2019 Claude DeBellefeuille : un an après l’élection de 2019

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.