Audiences du BAPE sur le gaz de schiste PLUS rencontres régionales ce soir et demain sur le développement des ressources et du territoire

INFOSuroit.com vous rappelle que la  Commission régionale sur les Ressources naturelles et le Territoire (CRRNT) a été chargée d’élaborer le Plan régional de développement intégré des ressources et du territoire (PRDIRT) pour la Vallée-du-Haut Saint-Laurent.  C’est dans cet esprit que depuis hier et jusqu’à demain il y a une autre série de séances publiques sur ce sujet chaud.

Hier cela se déroulait à Huntingdon dans le Haut St-Laurent. Ce soir ce sera au Centre communautaire de St-Rémi dans les Jardins-de-Napierville et demain Dans Vaudreuil-Soulanges, la rencontre se déroulera au Center communautaire de Saint-Clet. En septembre, lors de la première série de rencontres publiques, c’est dans Vaudreuil-Soulanges où la participation avait été la plus élevée.

Il faut dire que le dossier du gaz de schiste faisait les manchettes partout. Coïncidence, les audiences du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) viennent de débuter sur ce sujet. Hier soir, on a appris que le gouvernement du Québec précise que les redevances seront beaucoup plus modestes que celles annoncées par la vice-première ministre Nathalie Normandeau. Au lieu du montant de 230 millions annoncé, le ministère des Finances a revu le tout à la baisse pour parler de près de 139 millions en 2016 avec 250 puits. Aussi Gaëtan Carrier, expert invité par le ministère de la Santé et des services sociaux du Québec (MSSS), a venu confirmer des cas de contamination de la nappe phréatique lors de la fracturation du roc.

Le journaliste Charles Côté de La Presse qui suit le dossier depuis longtemps titre ce matin : Le gouvernement et l’industrie renvoyés à leurs devoirs. Trois experts du BAPE estiment que le gouvernement Charest n’obtiendra pas l’acceptation sociale sans une évaluation environnementale stratégique.

Le gouvernement du Québec actuellement fait tout un plat et se met à dos une bonne partie de la population pour 139 millions de dollars en 2016. Je ne suis pas économiste, mais il me semble que c’est très peu si on met en perspective tous les risques associés à l’exploration et l’exploitation du gaz de schiste.   Personnellement, j’aimerais que les intervenants de notre région (Vallée-du-Haut-St-Laurent) se fassent entendre auprès du gouvernement et trouvent une façon d’obtenir au moins un moratoire afin d’acquérir de réelles informations additionnelles.


Share
Posté dans: Environnement, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Santé, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Internet haute vitesse – la députée Claire IsaBelle fait le point Internet haute vitesse – la députée Claire IsaBelle fait le point
COVID-19 : cliniques de dépistage à Châteauguay, St-Louis-de-Gonzague, St-Clet… COVID-19 : cliniques de dépistage à Châteauguay, St-Louis-de-Gonzague, St-Clet…
Agent de bureau au transport recherché dans le Haut-Saint-Laurent Agent de bureau au transport recherché dans le Haut-Saint-Laurent
L’apport de six municipalités pour maîtriser l’incendie de St-Louis-de-Gonzague L’apport de six municipalités pour maîtriser l’incendie de St-Louis-de-Gonzague
Des collectes de sang à Valleyfield, Huntingdon, Mercier et Pincourt Des collectes de sang à Valleyfield, Huntingdon, Mercier et Pincourt

3 Réponse à "Audiences du BAPE sur le gaz de schiste PLUS rencontres régionales ce soir et demain sur le développement des ressources et du territoire"

  1. France lemieux dit :

    Et je ne savais pas qu’on allait parler des Lagunes de Mercier. Vers midi, Dutrisac rencontrait Daniel Green sur ce sujet à 98,5 .

  2. France lemieux dit :

    La contamination d’une nappe phréatique est-ce une espèce de ”marée noire” que l’industrie ne sait pas encore comment décontaminée? Ça m’inquiète et est-ce que je me trompe si j’ose comparer ce qui pourrait arriver aux lagunes de Mercier. Vous connaissez? Avec l’approbation du ministère, en 67-68 je crois, on avait entreposé des résidus pétrochimiques dans une ancienne carrière, et oups! la nappe phréatique est contaminée! Et on pompe et pompe depuis ce temps pour éviter une plus grande contamination encore. Et ça nous coûte???

  3. Jean-Claude Gauthier dit :

    Je suis bien content que les gens de ma région natale se mobilise pour protéger leur environnement tout en ayant à coeur d’exploiter des ressources dans le partage équitable des richesses. Bravo!!!

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.