Anne Quach dénonce le retrait du Canada du protocole de Kyoto

(Jean-Pierre Major) – Le retrait du Canada au protocole de Kyoto pour lutter mondialement contre les gaz à effet de serre est une consternation internationale. La députée de Beauharnois-Salaberry Anne Minh-Thu Quach est aussi amèrement déçuE et souligne que les conservateurs n’ont aucun plan pour lutter contre les changements climatiques et protègent uniquement les intérêts de l’industrie pétrolière.

La décision des conservateurs de renier la signature du Canada du protocole de Kyoto est absurde et lourde de conséquences, affirme la députée du NPD Anne Minh-Thu Quach (Beauharnois-Salaberry). Personnellement je souhaite préciser que le mot absurde n’est pas assez fort, quand on sait que Stephen Harper, le Premier Ministre du Canada a qualifié les objectifs de  Kyoto de “stupides”!

Depuis 2006, les Conservateurs souhaitent saboter le protocole de Kyoto même si l’ensemble des pays de la planète l’avaient ratifié (plus de 190) et même si le Canada était officiellement au nombre des signataires. En décembre 2011, les Conservateurs sont passés aux actes en se retirant du protocole de Kyoto.

Dans un communiqué, la députée néo-démocrate Anne Minh-Thu Quach mentionne que «Malheureusement, l’avenir de nos enfants est en danger à cause des intérêts immédiats des conservateurs, qui encouragent les grands pollueurs au détriment du développement durable.» Elle ajoute de plus que «Ce gouvernement myope ne saisit pas qu’en protégeant l’environnement, on protège aussi la croissance économique à long terme.»

Le monde entier sait qu’il faut trouver des solutions concrètes pour réduire les émissions globales des gaz à effet de serre (GES). En se retirant de Kyoto, les conservateurs prouvent qu’ils n’ont aucun plan pour s’attaquer aux changements climatiques, aucun plan pour améliorer la qualité de notre environnement et aucun plan pour créer des emplois dans le cadre d’une nouvelle économie de l’énergie verte.

Laurin Liu, porte-parole adjointe de l’opposition officielle en matière d’environnement et députée de Rivière-des-Mille-Îles dénonce elle aussi vigoureusement l’approche dévastatrice des conservateurs sur les questions environnementales.  Mercredi après-midi à la Chambre des communes à Ottawa, les débats ont d’ailleurs été houleux entre l’opposition et le gouvernement conservateur.

À un moment donné le député Libéral Justin Trudeau, fils de l’ancien Premier Ministre Pierre-Elliott Trudeau, a traité le ministre de l’Environnement Peter Kent de “tas de merde”. Après s’être excusé en Chambre, Justin Trudeau a ajouté à l’extérieur de l’enceinte des parlementaires; «C’est un gouvernement qui a un tel manque de respect pour la vérité et pour les traditions parlementaires que je me suis permis de me comporter de manière antiparlementaire et je m’excuse».

Que ce soit M. Trudeau, Mme Quach ou d’autres intervenants de partis politiques du pays et d’ailleurs dans le monde, rien n’y fait Stephen Harper et les conservateurs foncent dans une direction et ce n’est pas celle de la majorité.

Le NPD a déjà présenté la Loi sur la responsabilité en matière de changements climatiques, qui adopte une cible basée sur les recherches scientifiques, soit une réduction de 80 % des émissions de GES par rapport aux niveaux de 1990 d’ici 2050. Les Libéraux dans le passé ont déjà fait passer le Canada comme un pays responsable et audacieux en matière de protection de l’environnement. Le gouvernement du Québec est aussi un élément important, mais les conservateurs de 2011 sont en train de ternir pour plusieurs années l’image du pays à l’échelle planétaire.

En quelques mois de pouvoir majoritaire, les conservateurs ont déjà prouvé qu’ils n’ont aucun intérêt pour ce pays, pour la démocratie et le bon fonctionnement du parlement. On utilise le bâillon pour limiter les échanges avec l’opposition, on ridiculise les provinces comme le Québec, qui souhaite simplement récupérer la portion québécoise du registre des armes à feu avant de le jeter au poubelle, et j’en passe et j’en passe…

Avez-vous une idée sur la façon de renverser une gouvernement majoritaire? Est-ce qu’il y a des précédents ?


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Environnement, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Les intérêts du Québec à l’avant-plan des débats à Ottawa Les intérêts du Québec à l’avant-plan des débats à Ottawa
Sauvons le Centre Mère-enfant – dépôt de la pétition à l’Assemblée nationale Sauvons le Centre Mère-enfant – dépôt de la pétition à l’Assemblée nationale
Des panels du CRE Montérégie pour échanger sur les changements climatiques Des panels du CRE Montérégie pour échanger sur les changements climatiques
Possibilité de délais dans la collecte du bac brun Possibilité de délais dans la collecte du bac brun
Les citoyens de Vaudreuil-Dorion invités à mesurer le radon à la maison Les citoyens de Vaudreuil-Dorion invités à mesurer le radon à la maison

Une réponse à "Anne Quach dénonce le retrait du Canada du protocole de Kyoto"

  1. Richard Fradette dit :

    Je ne connais pas assez la constitution pour suggérer une façon de renverser un gouvernement majoritaire. Le mieux que je puisse suggérer est que les députés conservateurs démissionnent d’eux-mêmes. Ok, je n’aurai probablement pas de chance avec cette suggestion auprès de ces députés, car ces députés conservateurs sont aveugles et font tout pour rester aveugles. Mais comment peuvent-ils vouloir être aveugles à ce point ? Bon, je demande quand même leur démission et je propose de faire voir la réalité du gros bon sens à ceux qui ne voient pas la crise climatique, qui ne sont pas aveugles ou qui ne souhaitent pas demeurer aveugles. S’il n’y en avait qu’un parmi les députés conservateurs qui démissionnait pour ce motif, comme les répercussions seraient grandes. Ce geste de démission donnerait de la notoriété au député, pourrait même être qualifié de geste héroïque, … À vous de jouer.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.