Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

À Ottawa pour l’avenir des Grands Lacs et du Saint-Laurent

Fleuve-Saint-Laurent-Valleyfield-automne-2015-photo-INFOSuroit-com

Le Saint-Laurent à la hauteur de Salaberry-de-Valleyfield

(JPM) – L’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent avec plusieurs autres regroupements et associations incluant des organisations non-gouvernementales ont invité le 27 octobre le gouvernement du Canada à développer avec eux une vision commune et un plan d’action pour assurer la vitalité et la compétitivité de l’économie de la région et la santé à long terme de l’écosystème Grands Lacs-Saint-Laurent.

La Ville de Salaberry-de-Valleyfield fait partie de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent depuis de nombreuses années. Le maire Denis Lapointe a même déjà été président de cet organisme international. Actuellement, il est membre du conseil d’administration et est directeur régional – région du Québec.

La demande de “vision commune” déposée aujourd’hui à Ottawa regroupait de nombreux organismes dont, le Council of the Great Lakes Region, la Commission des pêcheries des Grands Lacs et un regroupement d’organisations non-gouvernementales (ONG) incluant Freshwater Future, Stratégies Saint-Laurent, Alliance for the Great Lakes, le Regroupement des organismes de bassins versants du Québec, l’Association canadienne du droit de l’environnement et Environmental Defence Canada.

La coalition de maires, de leaders du secteur privé, de spécialistes des pêcheries et d’ONG environnementales demande au gouvernement fédéral d’entreprendre avec les acteurs régionaux un examen stratégique permettant de bonifier les programmes liés à la protection et la promotion de l’économie et de l’environnement des Grands Lacs et du Saint-Laurent. Cet examen contribuerait à poursuivre et à bonifier la mise en oeuvre d’une approche qui intègre le développement économique et la protection de l’environnement et qui prend en compte les enjeux auxquels la région fera face dans le futur.

Denis_Coderre a Valleyfield devant la Chambre de commerce Photo Chambre de commerce

Denis Coderre lors de son passage devant la Chambre de commerce à Salaberry-de-Valleyfield plus tôt cette année

« En coordonnant nos efforts et nos investissements, nous transformerons la région des Grands Lacs et du Saint-Laurent en leader mondial dans la lutte contre le changement climatique, le développement durable et la performance économique », a dit Denis Coderre, actuel président de l’Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent et maire de Montréal.

Écosystème vital

« La région des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent est un corridor d’échanges commerciaux et un écosystème vital partagé entre le Canada et les États-Unis. La région comprend 84 % de l’eau douce de surface d’Amérique du Nord et supporte une économie annuelle estimée à 5 800 milliards $US. Cependant, nous n’avons pas de vision commune ni de plan pour bâtir une économie régionale forte tout en préservant la nature pour les générations futures », a déclaré Mark Fisher, président et directeur général du Council of the Great Lakes Region.

Lors de la première journée collaborative Grands Lacs-Saint-Laurent sur la Colline Parlementaire, ces défenseurs des Grands Lacs et du Saint-Laurent ont rencontrer de nombreux ministres, secrétaires parlementaires et leaders de l’opposition, incluant les ministres Catherine McKenna (Environnement et Changement climatique), Marc Garneau (Transports), Scott Brison (Conseil du Trésor), Dominic LeBlanc (Pêches, Océans et Garde côtière canadienne) et Jim Carr (Ressources naturelles).

Selon Louis Charest, président de Stratégies Saint-Laurent (regroupement des Comités ZIP du Québec), « ce sont les efforts en matière de concertation et d’actions concertées réalisés par nos organisations face aux problématiques de cet immense écosystème qui doivent être davantage soutenus. Il faut s’assurer de maintenir les acquis, et plus encore, donner à ces organisations des ressources pour améliorer la portée de leur action ».

alliance_des_villes_des_grandslacs_et_du_saintlaurent-logo-officielLa Commission des pêcheries des Grands Lacs a souligné la menace posée par les espèces envahissantes pour l’écosystème des Grands Lacs et du Saint-Laurent ainsi que pour l’industrie de la pêche commerciale et sportive qui est évaluée à 8.3 milliards $ annuellement.

Pour en savoir plus, visitez le site Internet Alliance des villes des Grands Lacs et du Saint-Laurent.

__________________________________________________________________


Share
Posté dans: Environnement, Nouvelles générales, Politique, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Les adeptes de vélo ont du choix dans la région Les adeptes de vélo ont du choix dans la région
Beauharnois au fil de l’eau… et au fil du temps Beauharnois au fil de l’eau… et au fil du temps
Le poids et le contenu des ordures peuvent poser problème Le poids et le contenu des ordures peuvent poser problème
Découvrir la rivière Châteauguay à partir de Sainte-Martine Découvrir la rivière Châteauguay à partir de Sainte-Martine

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.