4 000 $ à deux jeunes productrices agricoles

(Jonathan Archambault) – Dans le cadre du programme Jeunes entrepreneurs, la Fondation Notre relève en affaires a octroyé une aide financière de 4 000 $ à deux jeunes productrices agricoles, Martine et Mélanie Brunet de la Ferme Lunic de Saint-Anicet.

Cette somme permettra l’achat de nouveaux équipements qui serviront à augmenter la productivité de l’entreprise. La Ferme Lunic de Saint-Anicet dans le Haut-Saint-Laurent, exploite 170 des 200 acres de sa terre. De plus, elle possède 50 vaches en production ainsi qu’un troupeau de 80 animaux.

-Un bel exemple de relève entrepreneuriale-

En janvier dernier, les deux jeunes femmes d’affaires ont procédé à l’acquisition de la moitié des  parts de l’entreprise familiale, propriété de leurs parents Luc Brunet et Nicole Daigneault. Depuis ce temps, les deux sœurs s’affairent à leurs nouvelles fonctions en s’occupant de la gestion du troupeau, de la maintenance des équipements de l’étable ainsi que des relations avec les différents fournisseurs. Quant à eux, les parents gardent un œil averti sur l’ensemble des opérations de l’entreprise et transmettront au cours des prochains mois leurs connaissances et leur expertise. Le processus de transfert des opérations à la relève entrepreneuriale n’est pas inconnu à la Ferme Lunic puisqu’au cours des années trois générations d’entrepreneurs s’y sont succédés.

Rappelons qu’il y a quelques semaines Martine et Mélanie Brunet avaient aussi obtenu une somme de 6 000 $ d’un programme d’aide du CLD du Haut-Saint-Laurent.

-Objectif : contrer l’exode des jeunes-

La Fondation Notre relève en affaires est un organisme à but non lucratif, fondé en 2005, qui amasse des sommes d’argent auprès d’entreprises privées et d’organismes sur les territoires de Beauharnois-Salaberry et du Haut-Saint-Laurent pour ensuite les redistribuer, sous forme de prêts ou de subventions, aux entrepreneurs de la relève pour la création ou d’achat d’une entreprise. Ainsi, elle contribue à créer des emplois dans la région et, par le fait même, limiter l’exode des jeunes.


Share
Posté dans: Affaires, Beauharnois-Salaberry, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Un rayonnement régional pour Place aux jeunes Montérégie Un rayonnement régional pour Place aux jeunes Montérégie
Appel aux artistes pour la production d’un Répertoire culturel Appel aux artistes pour la production d’un Répertoire culturel
Emploi : Coordonnateur(trice) au développement économique Emploi : Coordonnateur(trice) au développement économique
15 bonnes raisons de fréquenter le Parc régional Beauharnois-Salaberry 15 bonnes raisons de fréquenter le Parc régional Beauharnois-Salaberry
Dernière chance pour soumettre une demande au Fonds culturel Dernière chance pour soumettre une demande au Fonds culturel

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2021 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.