300 personnes au rassemblement Ma région, j’y tiens à la CRÉ

CRE Rassemblement Ma region j y tiens Assistance medias et Yves_Daoust Photo INFOSuroit_com(Collaboration Marie-Ève Rochefort/Jean-Pierre Major) – Environ 300 acteurs travaillant de près ou de loin à maximiser le développement régional ont participé au rassemblement Ma région, j’y tiens ! le 14 novembre au matin au siège social de la Conférence régionale des élus (CRÉ) Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

Des gens de tous les milieux et des quatre coins de la région étaient présents afin de dénoncer les mesures d’austérité du gouvernement libéral.

CRE Rassemblement Ma region j y tiens Assistance cafetaria Photo INFOSuroit_comYves Daoust, le président de la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent y est allé d’un discours rassembleur et tout de même empreint d’espoir malgré les mauvaises nouvelles des derniers jours. Rappelons que le gouvernement de Philippe Couillard a récemment annoncé que les CRÉ seraient abolies. M. Daoust n’a d’ailleurs pas été tendre envers ceux qui nous gouvernent.

« Ici on a des élus à temps plein et à Québec on a des élus à temps partiel. Ils viennent nous voir une fois par quatre ans pour se faire élire. Moi, je suis en assemblée publique au moins trois fois par mois, pour vous donner une idée », a-t-il commenté.

Questionné à savoir s’il croit que l’événement de ce matin pourra faire bouger les choses, monsieur Daoust demeure réaliste, mais rappelle la présence importante des élus locaux. « Ce qu’il faut retenir de la manifestation d’aujourd’hui, c’est qu’on ne sera peut-être pas capable de faire bouger les choses à Québec, sauf peut-être d’influencer une ligne ou deux d’un paragraphe, mais c’est de constater l’appui des élus locaux. On a 65 municipalités sur le territoire », poursuit-il.

CRE Rassemblement Ma region j y tiens president Yves_Daoust Photo INFOSuroit_comLe président de la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent est conscient qu’il y aura une perte d’expertise en raison de ces coupures. Il croit toutefois que certains domaines d’activité doivent avoir une attention toute particulière comme le développement et l’économie sociale, la promotion du tourisme à travers les cinq MRC de la région et la culture.

« On devra travailler très fort au courant des prochaines semaines auprès du gouvernement pour prouver que l’on doit garder une instance de concertation pour que notre territoire continue de se développer. On est conscient que même si le Fonds de développement territorial s’en va aux MRC, on ne sera pas capable de tout faire parce qu’on n’aura pas toute l’expertise », ajoute-t-il.

L’organisation a signé 43 ententes au courant des six derniers mois, dont un contrat de 976 000 $ avec le ministère de la Culture. Les personnes oeuvrant à la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent sont donc à se demander ce qui va advenir de ces ententes si l’organisme doit disparaître.

Monsieur Daoust craint également qu’en raison de leur pouvoir de taxation, les MRC taxent davantage pour offrir un niveau décent de services en raison de toutes les coupures annoncées par le gouvernement libéral. On a également appris lors de ce rassemblement Ma région, j’y tiens ! que l’aide financière accordée au Centre local de développement (CLD) Beauharnois-Salaberry passe de plus de 600 000 $ à 246 000 $, soit une perte financière de plus de 354 000 $.

CRE Rassemblement Ma region j y tiens Assistance vue vers corridor Photo INFOSuroit_comL’Hôtel de région (le siège social de la CRÉ) était littéralement assiégé. Les vitres étaient tapissés d’articles concernant les récentes annonces du gouvernement de Philippe Couillard, mais également de signatures de personnes désirant appuyer la CRÉ Vallée-du-Haut-Saint-Laurent. Certains ont également pris la parole pour démontrer leur soutien tels que Sergio Pavone, président fondateur de l’organisme de concertation pour les municipalités et intervenants de la Montérégie-Ouest.

« Les CRÉ découlent de la Loi 34 créée par le même gouvernement qui est en place présentement. Cette loi dit que les CRÉ sont les interlocuteurs principaux pour les préoccupations de la région. Ça veut donc dire qu’on ne veut plus d’interlocuteurs et que ça passera dorénavant par les MRC qui couvrent des territoires plus petits et qui ne se concertent pas nécessairement sur tous les dossiers. C’est un peu contradictoire face à la Loi 34 initiale qui se voulait être rassembleuse », souligne-t-il.

CRE Rassemblement Ma region j y tiens Sergio Pavone Photo INFOSuroit_comMonsieur Pavone a aussi souligné que ces instances sont des leviers régionaux pour permettre la création de projets structurants et que pour chaque dollar investi par les CRÉ, il en découle 3 $. C’est la centralisation des pouvoirs et de l’argent qui fait peur pour l’avenir des régions. M. Pavone a rappelé la bataille avec le gouvernement libéral au début de la CRÉ, afin que la région obtienne sa juste part pour le développement régional.

Le succès de ce rassemblement populaire est indéniable. Une belle mobilisation qui réunissait des élus, des travailleurs de CLD, des Carrefours Jeunesse-emploi (CJE), des gestionnaires d’entreprises, des représentants de l’industrie touristique, de l’agroalimentaire, de l’éducation, de l’environnement, du monde syndical, des acteurs de l’économie sociale et plusieurs autres. Des gens qui provenaient de tous les horizons et de tous les coins de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent.

Plusieurs questions demeurent sans réponses à la suite de la décision du gouvernement. Quand Québec compte-t-il légiférer pour abolir les Conférences régionales des élus (cela prendra une loi) ? Quels montants seront réellement récupérés après les primes de séparation au personnel, les hypothèques ou loyers et le respect de nombreuses ententes sur le terrain ?

Comment ces montants seront ensuite redistribués et à quels organismes? Est-ce que le tout se fera équitablement pour toutes les régions?

La plupart des personnes avec qui nous avons eu des échanges aujourd’hui mentionnaient que des coupures en période de situation économique difficile sont chose courante. Par contre, les coupes actuelles semblent se faire avec beaucoup d’improvisations et avec peu de compréhension de ce qui se passe sur le terrain et des impacts que tout cela aura en région.

Plusieurs se demandent si l’objectif est vraiment en lien avec des compressions budgétaires ou s’il s’agit d’une opération de centralisation déguisée.

________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Nouvelles générales Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Entraide Mercier offre des cadeaux à 150 enfants vulnérables Entraide Mercier offre des cadeaux à 150 enfants vulnérables
Nouvelles journées pour la collecte des matières recyclables à Vaudreuil-Dorion Nouvelles journées pour la collecte des matières recyclables à Vaudreuil-Dorion
Foule record aux activités entourant le Marché de Noël de St-Louis-de-Gonzague Foule record aux activités entourant le Marché de Noël de St-Louis-de-Gonzague
Prix IAPQ 2019 Collaboration scientifique : mention spéciale au CISSSMO Prix IAPQ 2019 Collaboration scientifique : mention spéciale au CISSSMO
Fin du Taxibus de la MRC de Beauharnois-Salaberry le 1er janvier Fin du Taxibus de la MRC de Beauharnois-Salaberry le 1er janvier

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.