280 bornes de géolocalisation pour optimiser le sauvetage d’urgence

La MRC de Beauharnois-Salaberry, de concert avec les municipalités et leurs services d’urgence, a annoncé le 19 juin que 280 bornes de géolocalisation ont été installés le long des pistes cyclables du Parc régional de Beauharnois-Salaberry. Un système qui permettra ainsi aux municipalités d’améliorer le déploiement de leurs services d’urgence à l’intérieur du Parc, ce qui optimisera les opérations d’assistance auprès de toute personne pouvant être en situation de détresse dans la populaire aire récréative et de loisirs. Les 280 bornes de géolocalisation ont été positionnées à tous les 250 mètres afin de couvrir l’ensemble du territoire du Parc régional.

Martin_Argouin Maude_Laberge et Valerie_Binette MRC Beauharnois-Salaberry juin 2019 photo INFOSuroit

Martin Argouin, Coordonnateur Sécurité incendie et civile à la MRC, Maude Laberge préfète de la MRC et mairesse de Sainte-Martine et Valérie Binette, directrice du Parc régional.

La mise en place de ces bornes de géolocalisation dans le Parc régional de Beauharnois-Salaberry fait écho notamment au rapport du Protecteur du citoyen publié en 2013 qui recommandait une meilleure organisation des services d’urgence dans le cas d’intervention hors du réseau routier.

Soutien financier du ministère de la Sécurité publique

Ces balises de repérage et de sécurité ont été implantées dans le cadre du Protocole d’intervention d’urgence hors du réseau routier. Elles ont été installées grâce au Programme d’aide financière pour le soutien à l’organisation des interventions d’urgence hors du réseau routier du ministère de la Sécurité publique du Québec, la MRC a reçu un appui financier de l’ordre de 76 900 $ pour les 280 bornes de géolocalisation.

«Pour la MRC de Beauharnois-Salaberry et les municipalités, il importait de baliser les pistes cyclables du Parc régional, de sorte à optimiser la sécurité des dizaines de milliers d’usagers qui le fréquentent annuellement et de sorte à maximiser la qualité des interventions d’urgence dans l’éventualité de toute situation critique. L’implantation de cette mesure de sécurité constitue d’ailleurs l’une de celles qui on fait en sorte qu le Parc régional a pu être l’an dernier l’un des éléments-clés qui ont fait en sorte que le Parc régional ait été l’an dernier l’un des 7 premiers parcs à être officiellement accrédités de la marque PaRQ par l’Association des parcs régionaux du Québec» de mentionner Maude Laberge, préfète de la MRC de Beauharnois-Salaberry.

« En nature, ma sécurité c’est ma responsabilité »

Malgré l’ajout de ces bornes de géolocalisation, les intervenants au point de presse de la MRC de Beauharnois-Salaberry ont rappelé la responsabilisation initiale de l’usager. Avant de recourir aux bénéfices de ce système de géolocalisation, il importe d’abord à l’usager de se responsabiliser dans ses déplacements en s’assurant de respecter avant son départ ces quatre recommandations:

  • Je dis où je vais (on sait où me trouver en tout temps);
  • Je sais où je suis (je peux m’orienter et diriger les secours vers moi);
  • Je garde le contact (je suis accompagné ou j’ai l’équipement nécessaire pour communiquer);
  • Je compte d’abord sur moi (j’emporte une trousse de premiers soins, car je sais que les secours mettront du temps pour arriver).

Fonctionnement du système

Dans le cas d’une situation d’urgence nécessitant l’arrivée des secours, l’utilisateur ou son accompagnateur devra procéder en quelques étapes faciles et rapides :

  • Repérez la borne de localisation la plus près de vous:
  • Composez le 9-1-1:
  • Mentionnez au répartiteur la lettre et le numéro inscrits sur la borne:
  • Les services d’urgence sont en route! Restez calme et ne vous déplacez pas.

La sécurité des usagers au cœur du développement du Parc régional

L’annonce de l’installation de ces 280 bornes de géolocalisation dans le Parc régional de Beauharnois-Salaberry s’inscrit en conformité avec le constant souci que démontre la MRC depuis bientôt 25 ans envers la sécurité des usagers, et ce, depuis l’époque où le tout premier tronçon du Parc a vu le jour en 1996.

policiers SQ cadets services de securite incendie et elus de la MRC 19juin2019 photo INFOSuroit

Des policiers et cadets de la Sûreté du Québec (SQ), des élus et des représentants de services de sécurité incendie de Beauharnois, Saint-Étienne-de-Beauharnois et Sainte-Martine avec des membres du personnel de la MRC et du Parc régional le 19 juin lors du dévoilement de l’installation des bornes de géolocalisation.

Un vaste parc qui impose prévention, vigilance et sécurité

Il suffit de prendre en considération la vastitude de cette aire récréative et de loisirs, relativement éloignée des centres urbains et des noyaux villageois et à l’intérieur de laquelle serpentent 72 kilomètres de pistes cyclables empruntés en moyenne annuellement par près de 100 000 utilisateurs, pour bien mesurer le souci de la sécurité des lieux et la nécessité de doter le parc des meilleures conditions possibles pour permettre à l’usager de pratiquer son activité favorite dans un environnement fiable et sécuritaire.

Nombreuses mesures prises au fil des ans

À cet égard, la MRC de Beauharnois-Salaberry n’a pas lésiné ces dernières années en investissant largement et en implantant diverses mesures pour sécuriser le Parc régional et rendre le séjour agréable à ceux et celles qui le fréquentent.

À preuve, au niveau des ressources humaines et de l’expertise, on songe entre autres à la mise en place depuis maintenant 20 ans de l’équipe de vélo-patrouilleurs du Parc, de la mise en service du service d’agents de la Sécuri-Parc qui en sont cette année à leur 12e année d’existence et du recours aux cadets de la Sûreté du Québec qui en sont pour leur part en 2019 à une 7e saison avec nous.

Que dire par ailleurs des nombreux investissements effectués par la MRC de Beauharnois-Salaberry en termes d’immobilisations et d’équipements afin de sécuriser les lieux. On n’a qu’à songer à ce titre au resurfaçage de plusieurs tronçons depuis quelques années, à l’installation de panneaux de signalisation et, plus récemment, à l’installation de luminaires alimentés à l’énergie solaire à la Halte des Plaisanciers. D’ailleurs, il est prévu à court terme d’accroître le parc de luminaires, notamment à la Halte des Villages.

carte 2019 Parc regional Beauharnois-Salaberry et ses haltes visuel courtoisie MRC


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Sports et loisirs, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Les dirigeants du CLE et du CLD parlent de main-d’oeuvre et d’employabilité Les dirigeants du CLE et du CLD parlent de main-d’oeuvre et d’employabilité
La Ville de Mercier somme les représentants syndicaux des pompiers de se rétracter La Ville de Mercier somme les représentants syndicaux des pompiers de se rétracter
Travaux d’amélioration de deux pôles nautiques du Parc régional Travaux d’amélioration de deux pôles nautiques du Parc régional
Entrepreneuriat – le CLD souligne l’ouverture de La Marine Marchande Entrepreneuriat – le CLD souligne l’ouverture de La Marine Marchande
Appui financier pour le développement de l’écotourisme sur le mont Rigaud Appui financier pour le développement de l’écotourisme sur le mont Rigaud

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2019 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.