2015 s’annonce difficile pour Moisson Sud-Ouest

Moisson-Sud-Ouest 50 rue Webb Photo INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Tout au long de l’année, les banques alimentaires du Québec font des pieds et des mains pour permettre à des tas de familles de s’alimenter convenablement.

Elles vivent toutefois une période creuse une fois le temps des Fêtes passé, notamment en raison des paniers de Noël qu’elles confectionnent et offrent aux gens dans le besoin. Leurs réserves de denrées s’épuisent et les organisations doivent de nouveau renflouer leurs réserves pour une nouvelle année.

L’année 2015 ne fera pas exception à la règle, excepté qu’elle fait craindre le pire pour les banques alimentaires. C’est du moins ce qu’en pense Claire Raymond, directrice générale de Moisson Sud-Ouest.

«Nous ne sommes pas la seule banque alimentaire qui connaît une diminution en dons. En moyenne, on observe une baisse de 15 à 30 % des dons en argent et en denrées non périssables. À Moisson Sud-Ouest, c’est presque 60 % de moins en denrées qui a été recueilli lors de la Guignolée des médias. On est passé de 4 995 kilogrammes à moins de 2 000 kilogrammes, mais la demande ne cesse d’augmenter. On devra donc faire plus avec moins. J’ai échangé des courriels avec les directeurs des autres banques alimentaires du Québec et on craint l’année 2015 puisqu’on prévoit que ça sera une des pires», affirme madame Raymond.

Durant le temps des Fêtes, les clients de Moisson Sud-Ouest ont un peu de répit grâce aux paniers de Noël. La directrice générale de la banque alimentaire du Suroît croit toutefois que la pause sera courte puisque les paniers ont été moins garnis en 2014.

«On retourne au travail le 5 janvier et on aura de fortes demandes pour continuer à donner de la nourriture tout au long de l’année, en plus de la pression des 65 organismes qui sont accrédités à Moisson Sud-Ouest», poursuit-elle.

Moisson-Sud-Ouest-logo-2012-publie-par-INFOSuroit_comLa banque alimentaire devra donc compter sur la générosité de la population et de ses partenaires. Les denrées alimentaires sont fortement appréciées par Moisson Sud-Ouest, mais les dons en argent le sont tout autant, sinon plus. C’est qu’avec un don d’un seul dollar, madame Raymond est en mesure de récupérer des denrées pour une valeur de 12 $ grâce à son organisation.

«Notre mission est de récupérer et de redistribuer. Dans une année, je peux mettre 15 000 $ en essence dans le véhicule pour aller chercher l’équivalent de 550 000 kilogrammes de denrées. Si je reçois 4 300 $, je peux redonner à la communauté l’équivalent de 240 000 $», assure-t-elle.

Ces statistiques impressionnantes peuvent s’expliquer par le pouvoir d’achat de la banque alimentaire. Lorsqu’un citoyen achète un produit pour ensuite le redonner à Moisson Sud-Ouest, il effectue une transaction qui représente du « un pour un ». De son côté, l’organisation est en mesure de recevoir des produits gratuitement en achetant en grande quantité.

Recherche de partenaires alimentaires

Guignolee-des-Medias-pour-Moisson-Sud-Ouest-dons-automobiliste-Photo-INFOSuroit-com_Jeannine-HaineaultEn 2015, Moisson Sud-Ouest s’est fixé comme objectif de mettre en place un projet de récupération de viandes dans les épiceries. Toutefois, puisque les résultats de la dernière édition de la Guignolée des médias n’ont pas été à la hauteur des espérances, ce projet sera bien difficile à concrétiser. Qu’à cela ne tienne, Claire Raymond se dit prête à réaliser des activités de financement et à effectuer une recherche exhaustive de partenaires pour y arriver.

«On a presque triplé la capacité de nos congélateurs cet automne, ce qui fait en sorte qu’on peut maintenant faire congeler de la viande et récupérer des denrées congelées comme de la goberge et du jambon tranché», confie la directrice générale.

Avis aux bons samaritains, si vous projetiez d’offrir des denrées périssables ou congelées à la banque alimentaire, vous devrez vous raviser puisque Moisson Sud-Ouest ne peut les accepter en raison des normes de salubrité qui sont particulièrement intransigeantes. C’est pourquoi l’organisation doit se tourner vers des entreprises de la région qui voudront bien devenir des partenaires.

«Il ne faut pas que ce soit compliqué pour les épiceries. Il faut leur fournir des bacs identifiés, suivre un procédé et assurer un service de collecte puisqu’ils ont très peu de place pour conserver les denrées qui nous sont dédiées. C’est là-dessus qu’on veut travailler pour diminuer les énormes pertes en alimentation au Québec. On veut diminuer le gaspillage et augmenter ce qui va aux organismes terrain», a fait savoir Claire Raymond.

Si toutefois vous désirez offrir des denrées non périssables à Moisson Sud-Ouest, regardez ce qui se trouve dans votre cuisine ainsi que dans votre salle de bain. La majorité des choses qui y sont répertoriées peuvent être offertes aux clients de la banque alimentaire : conserves, pâtes alimentaires, beurre d’arachides, tampons, brosses à dents, papier hygiénique… Il vous faudra par contre attendre au 5 janvier avant de pouvoir aller porter vos denrées à l’organisation puisque c’est à cette date que les employés reviendront au poste une fois le temps des Fêtes terminé. Sachez néanmoins que les dons en argent et les chèques sont acceptés durant toute l’année.

____________

Selon le bilan de l’année dernière, Moisson Sud-Ouest a rejoint 12 000 familles par mois. On évalue également que 25 000 personnes sur le territoire vivent sous le seuil de la pauvreté. Enfin, de toutes les personnes rejointes par les banques alimentaires du Québec, 37 % sont des enfants. Dans le Suroît, cette statistique est plutôt de 45 %.

____________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Don conjoint de 10 000 $ aux Marmitons de Mercier Don conjoint de 10 000 $ aux Marmitons de Mercier
La Fondation Cardio-Vasculaire perpétue sa mission à travers la Fondation de l’Hôpital La Fondation Cardio-Vasculaire perpétue sa mission à travers la Fondation de l’Hôpital
75 ans de service à la communauté pour le Club Rotary de Valleyfield 75 ans de service à la communauté pour le Club Rotary de Valleyfield
1,9 M$ investis dans lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale en Montérégie 1,9 M$ investis dans lutte à la pauvreté et l’exclusion sociale en Montérégie
Bien équipé pour la rentrée, un programme populaire d’Entraide Mercier Bien équipé pour la rentrée, un programme populaire d’Entraide Mercier

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2020 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.