Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS Courriel

Matières dangereuses interdites dans le tunnel de Melocheville

Interdiction-transport-matieres-dangereuses-Tunnel-Melocheville-Beauharnois-photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – Dès le 12 décembre prochain, le transport des matières dangereuses sera proscrit dans le tunnel de Melocheville à Beauharnois, dans la cadre de la modification le 13 novembre dernier par le gouvernement du Québec de l’article 43 du Règlement sur le transport des matières dangereuses. Cette interdiction serait justifiée par l’ampleur des conséquences résultant d’un accident impliquant ce genre de chargement.

C’est donc dire que, dès le 12 décembre, les véhicules transportant des matières dangereuses devront emprunter le pont de l’Autoroute 30 au dessus du Canal de Beauharnois, à défaut de ne plus pouvoir passer par le tunnel de Melocheville. D’ailleurs, les feux de circulation qui permettaient la gestion du passage de ces véhicules en alternance avec les autres voitures seront démantelés.

Selon un document publié par le ministère des Transports du Québec, on peut y lire que « L’ouverture de l’autoroute 30 remet en question la pertinence du maintien du système de contrôle pour les VTMD [véhicule transportant des matières dangereuses], puisque le détour qui leur est imposé est réduit à près de 11,5 km ». Il est aussi question d’une évaluation qui indique que, malgré la faible probabilité d’un accident impliquant des matières dangereuses dans le tunnel de Melocheville, il faut considérer les conséquences qui pourraient être désastreuses :

  • Pertes de vies humaines ;
  • Atteintes à l’environnement ;
  • Lourds dégâts à l’infrastructure entraînant une fermeture de cette section de la route 132, des conséquences néfastes pour l’économie compte tenu de la fermeture de la voie maritime du Saint-Laurent, ainsi que des travaux de réparation très coûteux.

Rappelons que le tunnel de Melocheville est équipé d’un système de feux de signalisation et d’une voie d’attente qui permettent à un véhicule transportant des matières dangereuses de circuler seul dans le tunnel depuis 1998. C’est à la suite d’une entente entre les instances du gouvernement fédéral concernées et le ministère des Transports du Québec que cette décision a été prise. Jusqu’à l’ouverture de l’autoroute 30, ce dispositif évitait aux véhicules concernés d’emprunter un détour de 50 km!

 ____________________________________________________________________

 

 


Share
Posté dans: Beauharnois, Nouvelles générales, Transport Marqueurs: , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Élargissement du pont Langlois : l’étape finale enclenchée Élargissement du pont Langlois : l’étape finale enclenchée
Beauharnois lance son système automatisé de messagerie Beauharnois lance son système automatisé de messagerie
Hôpitaux et CLSC – Changements à l’horaire pour la Fête du Travail Hôpitaux et CLSC – Changements à l’horaire pour la Fête du Travail
Tout est prêt pour les 8es Régates de Beauharnois Tout est prêt pour les 8es Régates de Beauharnois

3 Réponse à "Matières dangereuses interdites dans le tunnel de Melocheville"

  1. INFOSuroit dit :

    Merci pour votre commentaire, voici un lien Internet du Ministère des Transports du Québec (MTQ) qui devrait vous éclairer :

    http://www.mtq.gouv.qc.ca/portal/page/portal/Librairie/Publications/fr/camionnage/matieres_dangereuses/aide_mem_fr.pdf

  2. Guy Desgroseilliers dit :

    Bonjour. Nous les propriétaires de véhicules récréatifs désirons avoir une mise au point concernant la circulation dans le tunnel de Melocheville avec nos véhicules avec du gaz propane.Il y était permis d’y circuler avant la construction du pont de l’A30.
    Nous demeurons juste à côté du tunnel…
    Merci.

  3. Paul Robinson dit :

    Il faudrait penser aussi aux gros vents sur le pont de la 30. Bien des camionneurs l’évitent en conséquence.

    Paul

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2014 INFOSuroit.com. Tous droits réservés.