Demande en eau potable élevée : surveillance accrue de l’interdiction d’arrosage

arrosage-interdit-a-chateauguay-photo-courtoisie-VC(EL) – Près de 24 heures après l’entrée en vigueur de l’interdiction d’arrosage à travers la Ville de Châteauguay, la demande en eau potable est toujours trop élevée sur ce réseau municipal, ce qui l’incite l’administration de la Ville à prendre d’autres actions pour modifier les habitudes de consommation des résidents.

La Ville de Châteauguay a donc entamé le 6 juillet en fin de journée une surveillance accrue sur son territoire afin de s’assurer du respect de l’interdiction d’arrosage. Des inspecteurs, des pompiers et des policiers sillonnent les rues de Châteauguay, et ce, en tout temps. S’ils sont témoins de comportements fautifs, ils remettront au propriétaire un avertissement ou encore un constat d’infraction, dont le montant peut varier de 100 $ à 1000 $.

Rappelons qu’en raison de la vague de chaleur qui sévit actuellement, l’eau potable est surutilisée par les résidents. Par conséquent, la Ville de Châteauguay incite la population à rationner l’utilisation de l’eau à des fins essentielles. L’arrosage des pelouses, arbres, arbustes, jardins et fleurs (incluant l’utilisation de tout système d’arrosage, qu’il soit manuel, automatique, électronique ou souterrain) de même que le remplissage des piscines demeurent interdits, et ce, jusqu’à nouvel ordre.

La collaboration de tous est nécessaire. D’ailleurs, la Ville de Châteauguay invite ses citoyens à sensibiliser leur voisinage afin de s’assurer que tous prennent en compte l’interdiction en vigueur.

Dès que la situation le permettra, les citoyens seront avisés et invités à observer scrupuleusement la réglementation habituelle sur l’arrosage, soit entre 21 h et minuit, les jours pairs pour les résidences dont l’adresse est paire et les jours impairs pour les résidences dont l’adresse est impaire. D’ici là, l’interdiction d’arrosage reste en vigueur.

Pour connaître les développements sur le sujet, visitez régulièrement le site Web www.ville.chateauguay.qc.ca ainsi que la page Facebook Chateauguay.

Mentionnons que la situation est critique dans plusieurs municipalités de la région notamment à Mercier et Léry, deux villes reliées au réseau de Châteauguay. Rigaud dans la MRC de Vaudreuil-Soulanges a aussi émis le 5 juillet un avis d’interdiction d’arrosage jusqu’à nouvel ordre sur son territoire. Pour éviter des problèmes, vous pouvez consulter le site Internet de votre municipalité.


Share
Posté dans: Châteauguay, Environnement, Nouvelles générales, Roussillon, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Humour – Bilan positif pour la programmation estivale au Pavillon de l’île Humour – Bilan positif pour la programmation estivale au Pavillon de l’île
À la rencontre des voisines : dévoilement à Mercier de l’œuvre de Sonia Laurin À la rencontre des voisines : dévoilement à Mercier de l’œuvre de Sonia Laurin
Culture : 3e édition de l’exposition Châteauguay… toute une histoire! Culture : 3e édition de l’exposition Châteauguay… toute une histoire!
Triathlon La Fierté, un nouvel événement d’envergure à Châteauguay Triathlon La Fierté, un nouvel événement d’envergure à Châteauguay
Élections 2018 – 40 candidats dans la région, dont 14 femmes Élections 2018 – 40 candidats dans la région, dont 14 femmes

Une réponse à "Demande en eau potable élevée : surveillance accrue de l’interdiction d’arrosage"

  1. Michel Lamond dit :

    Je suis bien triste de prendre connaissance cette interdiction absolue d’arrosage. Bien triste parce qu’elle met en danger la vie des légumes qui nous nourrissent et empêche les plantes, qui réussiront à survivre (arbres, arbustes, pelouse, plantes à fleurs, …), de remplir leur rôle essentiel aux bien être de mes concitoyens de Châteauguay. Je suis bien triste car ce n’est pas un problème nouveau. Ce problème perdure depuis plusieurs années et il est dû à l’insuffisance du système de production et de distribution d’eau de cette ville. Bien triste aussi parce que d’une administration à l’autre le problème perdure et qu’au lieu de prendre des mesures concrètes pour répondre aux besoins en eau légitimes de leur population, ces administrations (en apparence totalement ignorante des besoins et de l’importance des plantes sur la vie et la santé de toutes les formes vie sur la terre) tentent de nous faire croire que l’arrosage des végétaux correspond à du gaspillage d’eau.

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2018 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.