Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Une Politique alimentaire à Salaberry-de-Valleyfield

DenisLapointe-maire-et-AnnieJalbertDesforges-photo-courtoisie-Valleyfield(MJ) – La Ville de Salaberry-de-Valleyfield a dévoilé le 15 mai sa première Politique alimentaire dont le but est de promouvoir, favoriser et encourager une saine alimentation. À cette politique se rattachent des actions et engagements qui auront un impact immédiat sur les événements estivaux à venir.

Tristes statistiques

En 2009, 58 % de la population adulte du Réseau local de service (RLS) du Suroît présentait un surplus de poids. Le milieu de vie campivallensien ne fait malheureusement pas exception au vu des statistiques. Dans un même temps, une enquête montérégienne a permis de constater que, par exemple, des boissons sucrées sont consommées quotidiennement par 46 % des garçons et 31 % des filles fréquentant les écoles secondaires de Beauharnois et de Salaberry-de-Valleyfield. Comme un beau parc peut inciter à bouger, l’accessibilité à des aliments sains influence, sans le moindre doute, la santé de chaque individu.

Pourquoi une politique alimentaire ?

politique_alimentaire-de-ValleyfieldLa Politique alimentaire positionne Salaberry-de-Valleyfield comme exemple à suivre dans la région en matière d’environnement favorable aux saines habitudes de vie. Consciente du rôle qu’elle peut jouer dans l’intégration de ces saines habitudes de vie en agissant sur l’environnement quotidien, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield fait des efforts, depuis plusieurs années. « La Politique alimentaire résulte de l’application d’une autre politique, celle en développement social visant à développer des environnements propices aux saines habitudes de vie et donc à la santé des citoyens, quel que soit leur âge ou leur statut social.

De multiples initiatives ont d’ailleurs déjà démontré l’engagement municipal. Nommons entre autres : la Politique familiale, l’amélioration de plus d’une quarantaine de parcs et espaces verts du territoire (incitatif à bouger davantage), la collaboration avec un fermier local (distribution, au boulot, de paniers de légumes biologiques), l’incitation des citoyens à s’inscrire au Défi Santé 5-30 Équilibre, ou encore, le partage de la vision municipale Active ta Ville! », a expliqué Denis Lapointe, maire de Salaberry-de-Valleyfield.

Par sa Politique alimentaire, la Ville de Salaberry-de-Valleyfield s’engage à contribuer à l’amélioration de la qualité nutritionnelle des aliments offerts et à faciliter l’accès à des aliments sains dans les infrastructures sportives et municipales, ainsi que dans les nombreux évènements organisés sur son territoire, afin de rendre les environnements plus favorables à une saine alimentation.

Lors de la conférence de presse du 15 mai, Annie Jalbert-Desforges, coordonnatrice à la vie communautaire, a précisé que les recommandations et exigences de la Politique alimentaire s’appliquent aux casse-croutes installés dans les infrastructures municipales sportives et récréatives, aux machines distributrices dans les infrastructures sportives et édifices municipaux et aux événements publics et aux fêtes municipales. « Il est important de savoir que si des recommandations spécifiques existent pour chacun des champs d’application, tous ont la responsabilité de proposer des choix santé », a-t-elle conclu.

Boissons énergisantes interdites

La nouvelle Politique alimentaire vient aussi affirmer l’interdiction de boissons énergisantes dans les parcs et espaces verts de Salaberry-de-Valleyfield. Par conséquent, il sera interdit, dans le cadre de fêtes et festivals, de promouvoir, de donner ou de vendre des boissons énergisantes, considérant qu’ils sont sur des sites appartenant à la Ville.

Pour soutenir les organisateurs de fêtes et d’événements dans l’intégration d’alternative santé en matière d’offre alimentaire, la Ville a développé un guide pratique. Ce coffre à outils contient des suggestions d’aliments et de boissons, des trucs et astuces pour bonifier l’offre alimentaire, mais aussi pour simplifier l’accès aux choix santé et les encourager.

Dans une même idée, le Service récréatif et communautaire développera un guide pour les machines distributrices et les réunions santé ainsi que de l’affichage pour identifier les aliments nutritifs.

La Politique alimentaire de Salaberry-de-Valleyfield est le fruit d’un travail collectif réunissant des représentants de la Ville, de Vie en forme, du Centre intégré de santé et des services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO), des événements (Festi-bières du Suroît) et des infrastructures sportives (Cité des Arts et des Sports et les centres sportifs).

politique_alimentaire-Valleyfeild-15mai2017-photo-courtoisie

______________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Nouvelles générales, Santé, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture du Camp Bosco et transfert du Répit OUF à L’Île Perrot : le gouvernement ajoute l’insulte à l’injure Fermeture du Camp Bosco et transfert du Répit OUF à L’Île Perrot : le gouvernement ajoute l’insulte à l’injure
Collecte des ordures : Valleyfield distribuera des bacs roulants Collecte des ordures : Valleyfield distribuera des bacs roulants
Travaux majeurs sur les rues autour du Palais de justice Travaux majeurs sur les rues autour du Palais de justice
Femmes en politique : pour une réelle représentation Femmes en politique : pour une réelle représentation

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.