Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Saga du Kathryn Spirit – Le Québec à la merci du fédéral

cargo Kathryn_Spirit a Beauharnois vue du ciel Photo courtoisie publiee par INFOSuroit.com_(Jean-Pierre Major) – Pour le député péquiste de la circonscription de Beauharnois Guy Leclair, la triste saga du Kathryn Spirit le cargo abandonné dans les eaux du lac Saint-Louis, démontre de façon éloquente l’absurdité du régime fédéral canadien.

« Les juristes et les intervenants impliqués sont d’accord sur un point : la voie maritime relève strictement du fédéral, mais la berge relève du provincial. Bref, tant et aussi longtemps que le Kathryn Spirit demeure dans l’eau, Québec a les mains liées et ne peut intervenir d’aucune façon que ce soit. On aurait voulu inventer un système plus ridicule et inefficace qu’on n’y serait probablement pas parvenu », a déploré le député Guy Leclair.

Guy_Leclair depute Beauharnois juillet 2015 Photo INFOSuroit_comPour bien appuyer son propos, le député de Beauharnois rappelle également que les inspecteurs du ministère de l’Environnement du Québec s’étaient déjà fait refuser l’accès au navire, puisqu’ils n’avaient pas compétence sur celui-ci. Pour M. Leclair, il n’y a pas de doute, « la constitution canadienne, nous condamne au rôle de spectateur en espérant que le fédéral daigne lever le petit doigt pour éviter un éventuel accident environnemental. Par contre, si un tel accident devait survenir, Québec n’aurait pas le choix de sortir son chéquier pour nettoyer les dégâts », a-t-il ajouté.

Un parallèle avec Lac-Mégantic

Le député dresse donc un certain parallèle avec la catastrophe survenue à Lac-Mégantic à l’été 2013. « C’est l’incurie des lois et des contrôles du fédéral qui ont permis qu’un tel drame se produise à l’époque, mais c’est Québec qui a dû payer la majorité des factures. Ce serait la même chose qui se produirait à Beauharnois si le pire devait survenir ».

cargo bateau abandonne Kathryn_Spirit a Beauharnois Photo INFOSuroit_com« Il y a de graves conséquences à ne pas être maîtres chez nous et ce qu’on subit actuellement en est une malheureuse démonstration. Le Kathryn Spirit pourrait devenir le symbole de l’impuissance politique du Québec lorsqu’Ottawa refuse de prendre ses responsabilités. On souhaite bien évidemment que le tout se règle en ayant évité le pire et nous continuerons à mettre de la pression sur le fédéral pour qu’il se décide enfin à agir, mais il faudra un jour ou l’autre tirer des conclusions de ce qui se produit actuellement. Il est toujours plus avantageux de ne pas dépendre des autres pour gérer ce qui se passe chez nous », a conclu Guy Leclair.

Dans le Suroît, en Montérégie et à l’échelle nationale, le Kathryn Spirit qui pourrit dans les eaux de la région depuis 2011, fait de plus en plus les manchettes. Jusqu’à maintenant, le gouvernement fédéral est toujours silencieux dans ce dossier, malgré les récriminations du maire de Beauharnois Claude Haineault, de la députée fédérale Anne-Quach, du maire de Montréal et président de la CMM Denis Coderre, de plusieurs groupes environnementaux et maintenant du député Guy Leclair.

Vieux cargo Kathryn Spirit a Beauharnois vue du parc industriel Photo INFOSuroit.com_

___________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Environnement, Nouvelles générales, Politique Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Fermeture du Camp Bosco et transfert du Répit OUF à L’Île Perrot : le gouvernement ajoute l’insulte à l’injure Fermeture du Camp Bosco et transfert du Répit OUF à L’Île Perrot : le gouvernement ajoute l’insulte à l’injure
Un médecin dès cet été à la Coop Beauharnois en santé Un médecin dès cet été à la Coop Beauharnois en santé
Nouveau projet écologique : les jardins de l’île Saint-Bernard Nouveau projet écologique : les jardins de l’île Saint-Bernard
Ville de Léry en attente du respect de l’engagement de Québec Ville de Léry en attente du respect de l’engagement de Québec

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.