Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS Courriel

1ère en Montérégie – Partenariat santé, services sociaux et sécurité publique

Francois-Rabeau-Benoit-Geneau-Ginette-Pageon-Mario-Lessard-Rejean-Noiseux-et-Raymond-Gilbert-Photo-INFOSuroit-com_(JP Major) – Plusieurs partenaires de la santé, des services sociaux et de la sécurité publique étaient réunis au centre Le Tournant à Salaberry-de-Valleyfield mardi (29 mai), pour la signature du premier protocole d’entente d’intervention auprès des personnes vivant une situation de crise en Montérégie.

Pour l’occasion, le directeur général du Centre de santé et de services sociaux (CSSS) du Suroît, François Rabeau était accompagné de Benoit Geneau, coordonnateur psychiatrie justice régionale santé mentale jeunesse au CSSS du Suroît, Ginette Pageon, directrice au centre de crise et de prévention du suicide Le Tournant, ainsi que des directeurs des trois postes de police de la Sûreté du Québec (SQ) du territoire du Suroît, Mario Lessard (MRC Vaudreuil-Soulanges), le lieutenant Réjean Noiseux (MRC du Haut-St-Laurent) et le capitaine Raymond Gilbert (MRC Beauharnois-Salaberry).

Avec la ratification du protocole, le premier du genre en Montérégie, des intervenants spécialisés de l’organisme Le Tournant, seront disponibles en tout temps pour accompagner les policiers lorsqu’ils interviennent auprès d’une personne qui représente un danger grave et immédiat pour elle-même et pour autrui. De cette façon, les partenaires s’engagent à offrir des soins et services ainsi que des ressources adaptés aux besoins des personnes présentant des troubles de santé mentale importants. Le directeur général du CSSS du Suroît, François Rabeau, explique :

Francois-Rabeau-et-a-l-arriere-capitaine-Raymond-Gilbert-Photo-INFOSuroit-com_« Nous sommes le premier établissement de santé en Montérégie à conclure une telle entente avec nos partenaires et nous espérons que ce projet servira de modèle. Grâce à l’arrimage des forces de chacun, cette entente assurera une meilleure accessibilité aux soins et services pour les personnes qui traversent des moments difficiles », conclut-il.

Benoit Geneau a tenu à préciser l’importance de tous les partenaires à la réussite de ce projet-pilote. Outre le CSSS du Suroît, la SQ et Le Tournant, le partenariat compte aussi sur les CSSS du Haut-Saint-Laurent et de Vaudreuil-Soulanges, la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM), ainsi que les organismes Le Pont du Suroît et Pacte de Rue.

Il a aussi expliqué les différentes phases d’application du partenariat qui visent à informer les policiers de la Sûreté du Québec, à mettre en œuvre le tout dans les trois MRC du Suroît et faire évaluation du projet avec un comité de suivi. Outre l’accessibilité à une meilleure accessibilité des soins et services, le projet-pilote pourrait éviter des visites à l’urgence. Si, dès le départ, il y a des intervenants qui peuvent aider les policiers, il est possible que certaines personnes vivant une situation de crises puissent être immédiatement dirigés vers un centre d’aide au lieu d’attendre 8, 10 heures ou plus avec des policiers dans l’urgence d’un centre hospitalier.

Ginette-Pageon-Le-Tournant-Photo-INFOSuroit-com_Pour sa part la directrice du centre de crise et de prévention du suicide Le Tournant, Ginette Pageon mentionne que son organisme travaille déjà avec les policiers, mais le protocole permettra un meilleur encadrement de l’ensemble des actions. Au centre Le Tournant de la rue Salaberry à Valleyfield et à son poste de service de l’avenue St-Charles à Vaudreuil-Dorion, on a géré plus de  8 000 appels uniquement au cours de l’année 2011-2012. Ce service d’intervention est primordial dans le Suroît et il a prouvé son efficacité à maintes reprises. Mme Pageon a aussi parlé des autres partenaires comme le Pont du Suroît.

Pour Mario Lessard, directeur du poste de la SQ de la MRC Vaudreuil-Soulanges, porte-parole des trois services de police du Suroît lors de la conférence de presse de mardi, « La force de ce projet est qu’il soit déployé sur l’ensemble des trois MRC du territoire du grand Suroît. Il permettra aussi de faciliter le travail des policiers qui interviennent régulièrement auprès d’individus en situation de crise ».

L’Agence de santé et des services sociaux de la Montérégie a alloué un montant de 100 000 $ pour le financement de ce projet.

Pour la mise en place du programme sur la totalité du territoire du Suroît, les policiers de chaque MRC recevront une formation au cours des prochains mois. Au début du mois d’août, les formations vont débuter avec les agents de la MRC de Beauharnois-Salaberry, suivront en septembre ceux de la MRC de Vaudreuil-Soulanges et enfin, en octobre, ceux de la MRC du Haut-Saint-Laurent.

R-Noiseux-R-Gilbert-M-Lessard-F-Rabeau-a-l-avant-G-Pageon-et-B-Geneau-Photo-INFOSuroit-com_On ne peut que saluer ce partenariat qui permettra une meilleure cohésion des services et interventions au bénéfice des personnes vivant une situation de crise.

Bravo au CSSS du Suroît et à tous ses partenaires.


Share
Posté dans: Beauharnois-Salaberry, Communautaire, Haut-Saint-Laurent, Nouvelles générales, Santé, Suroît, Valleyfield, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Collectes des 25 décembre et 1er janvier reportées Collectes des 25 décembre et 1er janvier reportées
Hommage à 3 employés de la MRC Beauharnois-Salaberry Hommage à 3 employés de la MRC Beauharnois-Salaberry
Nouvelle attestation d’études professionnelles en santé Nouvelle attestation d’études professionnelles en santé
Année fort remplie pour les députés néo-démocrates Année fort remplie pour les députés néo-démocrates

Une réponse à "1ère en Montérégie – Partenariat santé, services sociaux et sécurité publique"

  1. Paul Robinson dit :

    Excellente idée! On jumelle ceux qui trouvent le monde en besoin avec ceux qui peuvent aider et faire une bonne suivi! Félicitations!

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2014 INFOSuroit.com. Tous droits réservés.