Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS Courriel

Les hôpitaux débordent et le fédéral ferme des lits à l’Hôpital Sainte-Anne

Hopital-des-Anciens-combattants-de-Sainte-Anne-de-Bellevue-Photo-INFOSuroit-com_(Marie-Ève Rochefort) – Mauvaise nouvelle pour l’Hôpital pour anciens combattants de Sainte-Anne-de-Bellevue, une unité de 33 lits devrait fermer sous peu. Alors qu’il manque cruellement de lits et de places dans les hôpitaux et centre d’hébergement de soins de longue durée, le fédéral ferme des lits. C’est du moins ce qu’on peut en conclure à la lecture de l’article Union calls meeting of members as Ste. Anne Hospital prepares to close beds de Cheryl Cornacchia dans The Gazette.

Yvan Thauvette, le président national du Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants, y affirme qu’une fois effectuée, cette fermeture videra 100 lits.

Rappelons que depuis 2009, deux autres unités de 33 lits ont été fermées, ce qui portera le nombre de lits vacants à 99.

Cette nouvelle compliquera assurément les choses pour les résidents de l’Ouest-de-l’Île de Montréal, ainsi que ceux qui habitent en périphérie. Ces lits pourraient plutôt être utilisés pour réduire la pression sur les autres institutions, telles que l’Hôpital du Suroît et l’Hôpital général du Lakeshore. D’ailleurs, le taux d’occupation des civières est de 218 % à Salaberry-de-Valleyfield, et de 158 % pour Pointe-Claire, en date du 7 février. Le tout est sans compter sur le manque de centaines de places en hébergement de soins de longue durée sur le territoire des trois MRC du Suroît.

Autre mauvaise nouvelle, la fermeture de l’unité C-10 de l’Hôpital Sainte-Anne-de-Bellevue engendrera assurément des mises à pied. Il serait toutefois impossible de dire combien pour le moment.

Nous avons contacté madame Noémie Vanheuverzwijn, responsable des relations de presse pour le ministère de la Santé et des Services Sociaux. Elle n’a pas voulu commenter ou valider aucune de ces informations en disant que les deux paliers de gouvernement étaient encore en discussion. Il y a donc encore bien des questions qui restent sans réponse…

Cette annonce semble vouloir entacher la bonne nouvelle que vous annonçait INFOSuroit.com le 30 avril 2012 via l’article L’Hôpital fédéral de Sainte-Anne-de-Bellevue à la rescousse. On y annonçait que dès mars 2013, l’Hôpital fédéral pourrait être la propriété de Québec, ce qui permettrait à l’institution de recevoir des patients de l’ouest de l’île de Montréal, de L’île Perrot, Vaudreuil-Dorion et plus. Reste à savoir s’il restera assez de lits ouverts pour désengorger les hôpîtaux de la région.

Transfert du fédéral au provincial : un dossier qui fait des vagues

Un accord de principe concernant ce transfert a été signé par les gouvernements provincial et fédéral le 27 avril 2012. Celui-ci avait pour but d’énoncer les principaux éléments au sujet desquels les deux parties doivent s’entendre avant de clore les négociations. On parle notamment de la priorité d’accès des anciens combattants admissibles aux services, des programmes et des soins de santé offerts, du nombre de lit qui leur sera réservée, etc.

Yvan_Thauvette-Syndicat-employes-anciens-combattants-Hopital-Ste_Anne-Photo-courtoisie-publiee-par-INFOSuroitPas plus tard qu’en octobre 2012, les employés de l’Hôpital faisaient part de leur incertitude à savoir quel serait l’avenir de l’établissement : une transformation en grand centre hospitalier, en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) ou en centre à vocation multiple. Leurs craintes étaient motivées par le fait que l’une ou l’autre de ces décisions entraînerait la fermeture d’un ou de services au sein de l’hôpital Sainte-Anne. Malheureusement pour eux, même après plusieurs mois d’attente, ils sont toujours confrontés à l’incertitude.

Rejoint par INFOSuroit.com, Yvan Thauvette (photo) affirme que le Syndicat des employé-e-s des Anciens combattants est toujours sans réponse, ce qui l’inquiète énormément. Il assure toutefois qu’il n’en restera pas là : « Si, d’ici environ une semaine, il n’y a pas d’avancement dans le dossier, des moyens de pression seront utilisés. »

Rappelons que le maintien d’emploi et la protection salariale (les employés sont mieux rémunérés au niveau fédéral que provincial) figurent parmi la douzaine de conditions exigée par le Syndicat.

Un dossier qui inquiète Sylvain Chicoine

Sylvain_Chicoine-depute-federal-du-NPD-deChateauguay_Saint-Constant-Photo-INFOSuroit_comEn entrevue avec INFOSuroit.com, le député néo-démocrate de Châteauguay—Saint-Constant et porte-parole adjoint du NPD pour les anciens combattants, Sylvain Chicoine, admet que ces fermetures de lits étaient « probablement inévitables ». Il confit toutefois avoir une crainte à propos de la qualité des soins qui sera réservée aux patients actuels une fois le transfert effectué.

En ce moment, l’Hôpital Sainte-Anne, le dernier établissement spécialisé au niveau des Anciens combattants au Canada, leur fournit des soins équivalents à un « service 5 étoiles ». En confiant l’hôpital au provincial, le député espère ne pas voir se répéter la situation qu’ont vécue les patients de l’Hôpital Sunnybrooke, à Toronto.

Bref, tout le monde retient son souffle en attendant une décision de la part des deux paliers de gouvernement. En espérant que la date du transfert, prévue le 31 mars 2013, soit respectée…


Share
Posté dans: Châteauguay, Nouvelles générales, Santé, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Le Musée de la Pointe-du-Buisson lance un cri d’alarme Le Musée de la Pointe-du-Buisson lance un cri d’alarme
Des projets pour le Parc régional des Îles de Saint-Timothée Des projets pour le Parc régional des Îles de Saint-Timothée
Soutenir la jeunesse et la santé grâce à la vente de calendriers Soutenir la jeunesse et la santé grâce à la vente de calendriers
Entrepreneuriat – Un fonds spécifique pour soutenir la relève Entrepreneuriat – Un fonds spécifique pour soutenir la relève

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2014 INFOSuroit.com. Tous droits réservés.