Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS Courriel

Faire Église autrement grâce à des unités pastorales

Monseigneur-Noel_Simard-Diocese_Valleyfield-photo-INFOSuroit_com(Marie-Ève Rochefort) – C’est un secret pour personne, l’Église catholique au Québec n’est plus ce qu’elle était. Les lieux de cultes attirent moins de fidèles, les effectifs pastoraux sont en baisse sans parler des ressources financières qui diminuent constamment. Devant ce constat, le Diocèse de Valleyfield a décidé de prendre les choses en main avant qu’il ne soit trop tard et entreprendra un périple vers l’adoption d’une nouvelle vision par la création d’unités pastorales, qui consistent en des regroupements de paroisses.

C’est donc dire que les paroisses des 6 régions du Diocèse de Valleyfield (7 si l’on ajoute le secteur anglophone) seront regroupées au sein de nouvelles entités qui seront formées au minimum d’un prêtre et d’une personne laïque reconnue par la communauté ou mandatée par l’évêque. C’est du moins un résumé de la Lettre pastorale rédigée par Mgr Noël Simard, évêque de Valleyfield.

« On porte un regard sur ce qui se vit, sur nos effectifs, sur la baisse des fidèles dans nos paroisses, sur les moyens financiers qui diminuent. Nous avons un regard réaliste sur notre Église locale et nous ne sommes pas les seuls. À travers tout le Québec, nous faisons face au même problème, à quelques exceptions près. Ce n’est pas qu’un constat négatif, mais nous devons accepter que notre présence n’est plus la même », a commenté monseigneur Simard lors d’une conférence de presse tenue le 16 juin dernier.

Concernant les causes ayant mené le Diocèse à « faire Église autrement », l’évêque évoque l’individualisme, le nomadisme de la culture et le phénomène de la sécularisation comme facteurs extérieurs, mais aussi le modèle ecclésial encore trop hiérarchique véhiculé par l’Église et le manque de formation des laïcs, notamment.

« La proposition peut s’inscrire dans un effort poussé pour devenir une église où on est solidaire les uns les autres dans la communion et où on a l’esprit missionnaire parce qu’on est devant cette situation ou on doit sortir des cadres actuels pour aller vers les gens. On ne peut plus attendre que les gens viennent cogner à notre porte pour demander des baptêmes, des funérailles ou pour se marier », poursuit-il.

Vers la création d’unités pastorales

Empreint de positivisme, monseigneur Simard est prêt à regarder les possibilités pour devenir une Église qui rejoint le cœur des gens de la génération actuelle. Pour y arriver, il faut travailler ensemble, d’où l’idée de créer des unités pastorales.

« Une unité pastorale, c‘est un regroupement de paroisses. C’est une communion de communautés où les paroisses pourront garder leur entité administrative, mais une seule équipe pastorale dirigera le regroupement. Il va y avoir un appel à ne plus travailler de façon isolée, mais plutôt en étroite collaboration. Il y aura des équipes pastorales. On veut que, pour chaque région, il y ait un laïc associé avec un prêtre pour poursuivre l’animation. Comme certaines régions [du Diocèse] sont plus grosses, il peut arriver qu’une région pastorale comporte deux unités pastorales, au maximum trois », a fait savoir Mgr Noël Simard.

Par ailleurs, pour pallier la diminution des effectifs, l’évêque propose une plus grande participation des laïcs, lesquels pourront animer des célébrations de la parole, notamment. Ces derniers n’auront qu’à suivre certaines formations.

Pour ceux qui pourraient douter du projet, l’évêque a fait mention d’une expérience à Châteauguay qui porte actuellement ses fruits. En effet, un seul curé est responsable de trois paroisses. Il est toutefois aidé de toute une équipe pastorale. Pour reprendre les dires de l’évêque, « on ne part pas à zéro ».

Un grand dossier qui reste à suivre…

Quelques statistiques

  • En général, le personnel pastoral du Diocèse de Valleyfield est en déclin. À titre d’exemple, les agents de pastorale sont passés de 67 en 2005 à 20 en 2013;
  • Auparavant, le diocèse regroupait 63 églises. On en compte maintenant 48 réparties dans 24 paroisses;
  • On y répertorie 68 prêtres dont la moyenne d’âge est de 73 ans;
  • Bien que certaines années aient été plus productives en ce qui a trait aux différentes célébrations (baptêmes, communions, confirmations et mariages) dans les lieux de culte du Diocèse de Valleyfield, les derniers chiffres recensés dans chacune des régions pastorales démontrent une diminution.

 ___________________________________________________________________________


Share
Posté dans: Nouvelles générales, Vallée-du-Haut-Saint-Laurent Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Plus de 100 messes de Noël les 24 et 25 décembre Plus de 100 messes de Noël les 24 et 25 décembre
Le temps des Fêtes célébré en grand à Sainte-Martine Le temps des Fêtes célébré en grand à Sainte-Martine
Le Chœur des Gondoliers présente les échos de Noël Le Chœur des Gondoliers présente les échos de Noël
Pour une bonne cause et pour découvrir l’histoire de l’Île Perrot Pour une bonne cause et pour découvrir l’histoire de l’Île Perrot

Une réponse à "Faire Église autrement grâce à des unités pastorales"

  1. André Maheu dit :

    Nous revenons à l’Église de Jésus Christ avec ses disciples…

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2014 INFOSuroit.com. Tous droits réservés.