Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

Des courtepointes pour des patients en fin de vie

courtepointe pour Maison de soins palliatifs via Hudson Quiltesr guild Photo Madeleine_Langlois MSPVS

Une courtepointière du Hudson Village Quilters Guild en plein travail créatif

(Jasmine Sharma) – À quelques reprises chaque mois, les sous-sols d’églises et les centres communautaires du pays reçoivent des artistes de la courtepointe qui s’y rassemblent pour socialiser et partager leurs connaissances et leur amour de cet art ; en fait, il existe, au Québec, plus de 40 guildes de courtepointe.

L’expertise et l’expérience des courtepointières peut varier mais leur patience et leur créativité sont tout à fait admirables pour ces projets qui, de la conception à la finition peuvent exiger de 10 à 20 heures de travail. Il n’est pas surprenant que ces courtepointes faites main se vendent plusieurs centaines de dollars.

Imaginez mettre tout ce temps, ces efforts et cette créativité à créer une oeuvre originale que vous donnerez ! C’est exactement ce qu’ont fait ces spécialistes de la courtepointe, ici à Vaudreuil-Soulanges. Plus d’une dizaine de membres de la Hudson Village Quilters Guild ont travaillé méticuleusement pour créer des courtepointes qu’elles ont données à la Maison de soins palliatifs Vaudreuil-Soulanges en juin dernier.

Créations et générosité

La Guilde, qui célèbre cet automne son 20e anniversaire, en a aussi fait tirer une cousue à la main sur laquelle ses 70 membres ont collaboré. Les 2 600 $ ainsi amassés furent donnés à la Maison pour appuyer sa mission d’accueillir des patients de tous âges, en phase terminale, pour leur offrir gratuitement des soins palliatifs spécialisés afin qu’ils puissent finir leurs jours dans le respect et la dignité.

Meredith Royds, qui fait partie de la Guilde des courtepointières de Hudson depuis 12 ans, et qui est aussi la coordonnatrice de ce projet, explique comment le tout a commencé :

« Nous avions pensé à faire quelque chose pour la Maison avant même qu’elle soit construite, il y a dix ans. » Ce qui avait commencé comme un projet de faire une courtepointe-échantillon s’est rapidement transformé en 27 courtepointes pour dessus-de-lit et cinq courtepointes à mettre sur les genoux. « En fait, le projet a grandi comme par enchantement! »

courtepointes pour Maison soins palliatifs VS Hudson Quilters Guild Photo Madeleine_Langlois via MSPVS

Phyllis Moody, Patricia Maranda, Meredith Royds, Claudia Gass, Frances Ceriko, Julie-Anne Lambert (directrice générale de la MSPVS), Marlyse Horst, Annette Hale, Carole Yeon, Lise Filiatrault, Anne Symonds, Margo Prince et Aileen Hodgson

Après dix années d’opération, la Maison s’est aperçue que le temps était venu de renouveler son inventaire. Quelques familles s’étaient attachées aux courtepointes colorées qui avaient réchauffé et réconforté leurs proches pendant leurs derniers moments. Avec le temps, certaines ont disparu… peut-être gardées comme souvenirs par des personnes endeuillées. D’autres se sont désagrégées à la suite de milliers de lavages qu’elles ont subis pour réconforter les 750 patients qui sont passés par la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges.

La Guilde fut donc approchée en 2015 pour voir s’il serait possible que d’autres courtepointes puissent être faites pour remplacer celles qui avaient été perdues avec les années, ou qui étaient devenues trop usées pour être utilisées. Les membres de la Guilde ont travaillé sans relâche pendant plus de 18 mois pour amasser le matériel donné pour servir à leur confection, coordonner les sessions de couture et trouver des commanditaires pour couvrir certains coûts comme la ouate de coton pour l’intérieur des courtepointes ou la finition à la machine nécessaire pour en assurer la durabilité.

Ce travail d’amour s’est traduit par sept courtepointes pour lits et huit courtepointes à mettre sur les genoux pour garder les jambes des patients au chaud lorsqu’ils sont dans un fauteuil roulant. La valeur de chaque courtepointe de lit varie entre 500 $ et 800 $ selon la complexité du motif.

« Les courtepointes personnalisent chaque chambre et y apportent une touche de couleur, » de dire Monique Sasseville, conseillère clinique à la Maison de soins palliatifs de Vaudreuil-Soulanges. « Nous apprécions beaucoup le détail et le travail consacrés à créer ces œuvres d’art faites à la main et données à la Maison pour nos patients, » ajoute-t-elle.

Dans le cadre du processus d’admission, le personnel qui prépare la chambre des patients avant leur arrivée choisit la courtepointe selon sa couleur et son motif pour aller avec le sexe du patient. Lors du décès du patient, la courtepointe est lavée, pliée et entreposée dans une armoire jusqu’à ce qu’un autre patient en ait besoin pour égayer sa chambre, réchauffer son lit et lui apporter du réconfort.

Nos mots ne sauraient expliquer à quel point la Maison est reconnaissante pour l’esprit créatif, la générosité et le travail de ces personnes qui ont contribué à créer ces magnifiques courtepointes pour les patients.

___________________________________________________________


Share
Posté dans: Arts et spectacles, Communautaire, Nouvelles générales, Vaudreuil-Soulanges Marqueurs: , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

Un pédiatre pour la coopérative Beauharnois en santé Un pédiatre pour la coopérative Beauharnois en santé
Habitat pour l’humanité : propriétaires recherchés pour maisons Habitat pour l’humanité : propriétaires recherchés pour maisons
Santé et services sociaux – Congé férié du Jour de l’An Santé et services sociaux – Congé férié du Jour de l’An
Santé et services sociaux – Horaire pour le congé de Noël Santé et services sociaux – Horaire pour le congé de Noël

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.