Facebook Linkedin Twitter Google+ RSS

250 participants au 5e Colloque en santé mentale au Collège

La 5e édition du Colloque en santé mentale a eu lieu le 8 juin dernier au Collège de Valleyfield. La rencontre a permis à près de 250 intervenants de milieux communautaires, scolaires, institutionnels ou de la santé, de prendre part à différents ateliers portant sur des sujets d’actualités liés à la santé mentale.

cegep Valleyfield colloque sante_mentale 2017 photo ColVal

Le Colloque en santé mentale, une initiative issue de la Table de concertation jeunesse de Beauharnois-Salaberry, s’inscrit dans un objectif de développement des compétences, mais vise aussi à créer des rapprochements entre les différents services d’intervention du territoire de la Vallée-du-Haut-St-Laurent. Les participants ont ainsi l’opportunité de se ressourcer et d’approfondir leurs connaissances afin d’intervenir de manière plus concertée auprès de la clientèle.

college de Valleyfield Colloque sante_mentale 2017 comite organisateur Photo ColVal

Des membres du comité organisateur : Marie-Claude Théorêt du Collège de Valleyfield; Anick Grimard, du CISSSMO, Yanick Vallée du Collège de Valleyfield et è l’avant; Andréane Gélineau, du CISSSMO; Mylène Daigneault, de la Maison des jeunes 12-17, Myriam Paiment, du CISSSMO et Stéphanie Lebire, du CISSSMO

« Notre milieu déborde d’initiatives et de projets inspirants. C’est pourquoi nous jugeons essentiel d’offrir des tribunes, comme celle du colloque, pour les faire connaître », de préciser le comité organisateur de l’événement 2017, formé de représentantes du CISSS de la Montérégie-Ouest, du Collège de Valleyfield et de la Maison de la jeunesse 12-17 de Valleyfield. Pour le comité organisateur du colloque, la popularité de cette rencontre confirme et témoigne de l’intérêt qu’accordent les intervenants de la région à l’importance du partage d’information et d’expertise dans le but d’offrir des services efficaces et adaptés à la clientèle présentant des problèmes de santé mentale, ainsi qu’à leurs proches.

Près de 250 participants ont répondu à l’appel, dont des intervenantes sociales, des psychoéducateurs, des psychologues, des infirmières, des ergothérapeutes, des orthophonistes, etc. Une dizaine d’ateliers et des conférences portant, entre autres, sur les effets de la séparation des parents sur les enfants, la cyberdépendance ou encore la violence conjugale ont été offerts.

La conférence d’ouverture ayant pour titre « Le stress des enfants et des adolescents : le reconnaître pour mieux le contrôler », a été présentée par Mme Marie-France Marin, Ph. D., chercheure au Centre de recherche de l’Institut universitaire en santé mentale de Montréal et professeure chercheuse adjointe au département de psychiatrie de l’Université de Montréal. En après-midi, une seconde conférence portant sur la diversité sexuelle était animée par M. Bill Ryan, travailleur social, andragogue et consultant dans le domaine de la prévention, l’évaluation des interventions et l’homophobie à l’échelle nationale et internationale.

Le Colloque en santé mentale est rendu possible grâce à la collaboration de plusieurs organisations locales et régionales, dont le Collège de Valleyfield, le Centre intégré de la santé et des services sociaux de la Montérégie-Ouest (CISSSMO), la Commission scolaire de la Vallée des-Tisserands, Entraide pour Monoparentales et Familles Recomposées du Suroît, la Maison de la jeunesse 12-17 de Valleyfield et Via l’anse.

___________________________________________________________________


Share
Posté dans: Beauharnois, Beauharnois-Salaberry, Éducation, Nouvelles générales, Santé, Valleyfield Marqueurs: , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Vous aimeriez:

À découvrir : L’art du tissage – De l’artisan à l’industrie À découvrir : L’art du tissage – De l’artisan à l’industrie
Destination Valleyfield lance sa saison touristique 2017 Destination Valleyfield lance sa saison touristique 2017
Artistes recherchés pour la 3e édition de Dépeindre-Repeindre Artistes recherchés pour la 3e édition de Dépeindre-Repeindre
Fermeture du Camp Bosco et transfert du Répit OUF à L’Île Perrot : le gouvernement ajoute l’insulte à l’injure Fermeture du Camp Bosco et transfert du Répit OUF à L’Île Perrot : le gouvernement ajoute l’insulte à l’injure

Laisser un commentaire

Envoyer

© 2017 INFOSuroit.com. Tous droits réservés MX Media inc.